Le froid ne passera pas par moi !

Publié par Véronique Aïache le Lundi 15 Décembre 2014 : 08h00
Mis à jour le Mardi 03 Février 2015 : 10h19
-A +A

Pas facile d’échapper aux griffes des températures glacées. A moins ? De savoir comment renforcer son bouclier cutané à grand renfort de soins adaptés.

En hiver, j'adopte des soins adaptés à ma peau

A l’heure où nos paysages enfilent leur nouveau manteau blanc confectionné par l’hiver, il est grand temps de changer de garde-robe cosmétique et de revêtir des soins « doudoune » dédiés au renforcement, à la protection et à la réparation des épidermes malmenés.

En effet, vent, pluie, neige, givre et températures en chute libre ne sont guère cléments avec le bouclier naturellement protecteur qu’est la peau. Tour à tour, ils la démunissent du film hydrolipidique (fine pellicule constituée d’eau et de graisse) qui la recouvre et l’empêche de se dessécher, de rougir, de peler et de se fendiller au point d’être aussi inconfortable qu’inesthétique, voire douloureuse.

Sauver sa peau des morsures de l’hiver, c’est avant tout faire rempart contre les ennemis saisonniers. Partant de là, tout est bon pour rendre à l’épiderme ce que le froid lui prend. Le traiter avec douceur lorsqu’il s’agit de le nettoyer. L’oindre de crèmes riches en agents relipidants et apaisants pour mieux le soutenir dans sa lutte contre le dessèchement. Le panser à grand renfort de baumes réparateurs, gorgés d’actifs cicatrisants, pour le soulager des gerçures et autres dartres et engelures induits par le froid…

Une vigilance de chaque jour qui passe par des gestes de beauté, mais pas seulement. La prévention, c’est aussi acquérir les bons réflexes face aux attaques des frimas : éviter de soumettre sa peau aux chocs thermiques en passant d’un intérieur surchauffé à un extérieur polaire, l’épargner de longues immersions dans des bains très chauds et s’abstenir de l’étouffer dans des vêtements trop serrés.

« Je sais qu’il faut utiliser des crèmes riches en hiver, mais même si j’ai la peau très sèche je ne supporte pas l’effet collant. » Alison, 43 ans.

Rien n’impose l’application d’un soin ultra-nourrissant qui pénètre dans la peau mais laisse à la surface un infime voile gras. Tout est question de confort : ce qu’elle réclame pour ne pas tirailler et garder sa souplesse. Il suffit de choisir des galéniques légères mais particulièrement hydratantes.

Gestes tout doux et soins « doudoune »

La peau perd naturellement un demi-litre d’eau par jour par évaporation. Un phénomène biologique appelé le PIE (pertes insensibles en eau) qui s’accroît considérablement en hiver et rend tous les types d’épidermes sensibles et facilement irritables. A moins que ?

Publié par Véronique Aïache le Lundi 15 Décembre 2014 : 08h00
Mis à jour le Mardi 03 Février 2015 : 10h19
Source : "Le froid ne passera pas par moi !", un article du Magazine Bien-Etre & Santé n°317 de décembre 2014
A lire aussi
Peau sèche : quand l'hiver s'en mêle ! Publié le 09/12/2010 - 08h36

Doudoune, écharpe, bonnet et gants sont désormais vos meilleures armes contre les températures hivernales. Mais elles ne suffisent pas toujours pour faire face à ce grand ennemi qui accompagne souvent l'hiver : la peau sèche.

De l’eau pour ma peau Publié le 11/11/2012 - 23h00

Votre peau manque cruellement d’hydratation ?Pour étancher sa soif de bienfaits, apprenez à sortir des griffes de la sécheresse cutanée en l’abreuvant de douceur.

Plus d'articles