L'ennui, tremplin vers la créativité

Publié par Élisabeth Petit le Lundi 25 Août 2008 : 02h00
-A +A
Nos enfants ont souvent un emploi du temps de ministre. Pourtant, leur permettre de ne rien faire stimule leur inventivité, en les incitant à être à l'écoute de leur monde intérieur et de leurs désirs. Alors, ménageons-leur des plages d'ennui !

Considérée, il n'y a pas si longtemps, comme " la mère de tous les vices ", l'oisiveté possède, aujourd'hui des vertus reconnues. L'ennui est même une expérience formatrice, indispensable à l'équilibre et à la construction psychique de l'enfant. " L'absence d'activités stimule son désir et son indépendance de pensée, l'incite à faire preuve d'initiative et à ne plus tout attendre des adultes ", résume Roger Teboul, pédopsychiatre.

Occuper sa solitude

Placé face à un manque, l'enfant apprend à occuper sa solitude tout seul, à être à l'écoute de ses émotions et de ses envies. Ces moments vont lui permettre d'être, demain, un adulte qui ne s'ennuie pas, de découvrir et explorer ses ressources personnelles, de développer imaginaire et monde intérieur. Lorsqu'il s'ennuie, l'enfant appréhende la réalité différemment : il percoit des sensations subtiles et des détails qui lui échapperaient, s'il était trop occupé. " Cela peut être le chant d'un oiseau ou les nuances d'une peinture. Cela l'aide à développer une sensibilité et une capacité d'observation propices à la créativité ", résume Roger Teboul.

Combler l'ennui

Mais les bienfaits de l'oisiveté ne se limitent pas à l'enfance. Apprendre à cultiver, dès ses premières années, sa capacité à combler le manque généré par l'ennui, aide en effet, ensuite, à éviter de devenir un adulte suractif, par peur du vide." Lorsqu'on a appris à puiser en soi les ressources nécessaires pour s'occuper, on éprouve moins le besoin de se réfugier dans l'action ou le travail, par crainte d'affronter ses émotions. Le vide et l'idée de mort qu'il sous-tend deviennent moins angoissants. On ne ressent plus la nécessité de se rassurer en accumulant les activités pour le combler à tout prix ", explique Etty Buzyn.

Publié par Élisabeth Petit le Lundi 25 Août 2008 : 02h00
Source : Psycho enfant, juillet 2008.
A lire aussi
Anorexie, comment la prévenir ? Publié le 05/05/2011 - 09h47

Ex-mannequin anorexique, Isabelle Caro, engagée contre cette maladie, est morte en novembre dernier à l’âge de 28 ans. Si dans 80 % des cas, l’anorexie se soigne, elle requiert une prise en charge plurielle. Quelles sont les causes de cette maladie et comment la soigner ? Les réponses de...

Mieux gérer son temps sans stress, c'est possible ? Publié le 25/02/2011 - 11h12

Je n'ai pas le temps, je suis pressé, je perds mon temps, le temps, c'est de l'argent. Notre rapport au temps fait monter la pression et augmente notre stress. Comment faire pour profiter de cette denrée, le temps dont tout le monde dispose de manière totalement égale ?

Plus d'articles