Elle veut être comédienne, chanteuse, etc. ? Comment réagir ?

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 18 Février 2004 : 01h00
-A +A
Les enfants, adolescents ont leurs rêves. Ils peuvent vivre dans l'illusion en prenant comme la réalité ce que les médias leur montrent avec des paillettes. En tant que parents, en tant qu'adultes, nous savons qu'il y a beaucoup de poudre aux yeux et de désillusions à la clef. Alors, comment réagir ?

Tout d'abord, il est essentiel de dialoguer. Affirmer du haut de sa sagesse et de son expérience que ces métiers artistiques sont nuls et que cette idée est stupide, aura comme seule conséquence de couper une communication déjà pas facile entre un adulte et un adolescent. Alors ce serait dommage ! Écouter est vraiment indispensable, comme d'ailleurs dans tous les échanges avec ses enfants. Écouter ce n'est pas seulement se taire, mais aussi chercher à comprendre. Demandez : « Qu'est-ce qui t'attire dans ce métier dont tu me parles ? Le côté créatif, la scène, l'argent ? La musique ? La liberté apparente ? L'envie que l'on t'aime ? Ou tout autre chose ? » Cet échange peut alors permettre d'avancer dans la connaissance de l'enfant, de comprendre ses désirs, ses élans, et encore plus de l'aider à se comprendre lui-même. Vous serez peut-être très étonné des réponses qu'il vous donnera !

À partir de là, vous pouvez l'encourager dans ses désirs profonds. Si ce qui l'intéresse est la musique, vous pouvez l'aider à se renseigner sur toutes les voies qui existent, les métiers relatifs à la musique. Car ce que l'on voit à la télé, dans les médias, n'est qu'une partie émergée de l'iceberg. Avec lui, vous pouvez élargir l'horizon de ses possibilités. Cela fait partie du rôle de parent.

Ensuite, il s'agit simplement de le faire travailler dans le bon sens. Par exemple, dans le domaine musical. Et expliquer que la réussite est rarement facile, qu'il faut toujours se garder d'autres possibilités, d'autres voies ouvertes. Beaucoup d'enfants artistes réussissent très bien scolairement si leurs parents posent une condition simple : je te laisse suivre tes rêves si tu travailles à l'école. Comprenez : si tu gardes les pieds sur terre.

C'est l'occasion aussi de dire et de répéter que la télé n'est pas la réalité. On y montre une réussite rapide, facile, afin de faire rêver. Dans la vraie vie, un métier, artistique ou non, on y arrive seulement si l'on travaille et même souvent si l'on travaille beaucoup !

Garder les pieds sur terre, c'est essentiel : même un artiste signe des contrats, place son argent et calcule sa retraite. Il a donc besoin d'être armé, cultivé pour faciliter sa réussite ! Et parfois, entre deux contrats, il doit assurer un travail alimentaire. Autant que celui-ci soit rémunérateur et intéressant, chose que permettent plus facilement des études réussies !

Les adultes peuvent aussi rappeler que l'anglais est aujourd'hui indispensable, et d'autant plus si l'on veut devenir comédien ou chanteur de manière à élargir son potentiel d'opportunités.

Finalement, comme dans tous les domaines où se porte l'élan d'un enfant, le comprendre, le soutenir, mais aussi le cadrer reste ici le rôle des adultes de l'entourage. Ils ont à endosser le rôle de sages !

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 18 Février 2004 : 01h00
A lire aussi
Adolescentes : pourquoi veulent-elles un bébé ? Publié le 22/02/2005 - 00h00

On entend souvent dire « c'est terrible toutes ces adolescentes enceintes »… Comme si c'était une abomination. Or, le désir d'enfant est naturel, dès la puberté ! C'est notre société qui le rend difficile à assumer. D'ailleurs, il existe des grossesses très précoces qui sont...

Dépendre du désir des autres Publié le 11/12/2006 - 00h00

Le plus important dans la vie est de se sentir aimé, apprécié, de sentir que l'on compte pour quelqu'un. Quand on n'est pas dans ce cas, quand on pense : « personne ne m'aime », l'envie de vivre disparaît. Et l'on peut même avoir des idées suicidaires.

Pour quel travail es-tu fait mon enfant ? Publié le 17/03/2004 - 00h00

En milieu scolaire, on se contente de dire à un élève : « tu es bon en sciences, c'est vers cela qu'il faut aller… » Cette méthode de l'éducation nationale n'est pas suffisante. Les parents, les adultes de l'entourage peuvent, en complément, aider un jeune à réfléchir sur son avenir.

Plus d'articles