Éjaculation précoce, enfin un médicament en vue !

Éjaculation précoce, enfin un médicament en vue !

Il n'existe pour l'instant pas de médicament spécifique


Les médecins utilisent parfois des antidépresseurs de la classe des IRS (inhibiteurs de recapture de la sérotonine) qui multiplient par deux la durée de la pénétration. Mais ils ne sont pas officiellement reconnus pour cette indication et ne sont alors pas pris en charge par l'Assurance Maladie.
Contre l'éjaculation précoce, les praticiens prescrivent aussi parfois des anesthésiques locaux sous forme de gel comme le xylocaïne ou des préservatifs enduits de benzocaïne à l'intérieur (Endurance de Manix ou Performa de Durex).

La Dapoxétine (Priligy®) devrait sortir à la fin de l'année 2010.


Il s'agit aussi d'un inhibiteur de recapture de la sérotonine (IRS) dont la demi-vie est très courte. Il agit en une demi-heure à une heure et sa durée d'action est d'environ 2 heures et demie. Il sera donc à prendre juste avant une relation sexuelle que l'on souhaite faire durer plus longtemps.
D'après les études, il multiplie par 3 la durée de la pénétration, appelée aussi IELT (Intravaginal Ejaculation Latency Time).
Ce médicament a déjà reçu l'autorisation européenne de mise sur le marché et il est déjà commercialisé en Espagne et dans les pays nordiques avec succès...
Alors, encore un peu de patience pour les hommes trop pressés !

Article publié par le 15/02/2010

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus