Écrans : les nouvelles recommandations des pédiatres américains

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 15 Octobre 2015 : 19h23
Mis à jour le Vendredi 16 Octobre 2015 : 08h55

Le numérique est devenu incontournable, y compris pour nos enfants à tout âge. Après avoir dénoncé les méfaits des écrans (sédentarité, obésité, temps de sommeil, mal de dos…) et après avoir reconnu leurs multiples avantages ludiques et pédagogiques, il faut bien s’adapter. C’est ainsi que l’Académie américaine de pédiatrie (AAP) a revu ses recommandations dans l’objectif de mieux encadrer l’usage des écrans.

Réglementer les écrans sans les interdire

À la suite d’un symposium réunissant des chercheurs en sciences sociales, en sciences de l'éducation, des pédiatres, des éducateurs, des experts en neurosciences et des médias, l’AAP a formulé de nouveaux conseils à destination des parents, dont voici les grandes orientations :

  • Qu’il s’agisse du monde réel ou virtuel, les règles dictées par les parents doivent s’appliquer de la même façon et il faut notamment instaurer des limites, comme pour toutes les autres activités afin de les diversifier.
  • Réserver des périodes sans écran, et les consacrées notamment aux repas de famille et au sommeil.
  • Les parents doivent donner l’exemple en limitant eux-mêmes leur propre usage des écrans devant leurs enfants.
  • Privilégier l’échange verbal et l’interaction, par exemple une conversation à distance avec un proche au lieu du visionnage passif d’une vidéo.
  • La qualité du contenu numérique ou du média utilisé doit primer sur la quantité de temps passé devant l'écran.
  • Les parents doivent participer et s’impliquer dans les activités numériques de leurs enfants. On facilite ainsi les interactions sociales et l’apprentissage, et on influence leur perception des médias.
  • Respect, gentillesse et prudence sont aussi des recommandations qui s’appliquent aux activités numériques.
  • Les réseaux sociaux contribuent à aider les adolescents à façonner leur identité et leur développement. Il ne faut donc pas les interdire, mais se faire expliquer le fonctionnement de l’outil.
PUB

Ecrans : vivre avec intelligemment

On retiendra que les écrans faisant désormais partie intégrante de notre quotidien, il ne faut pas les interdire, mais règlementer intelligemment leur usage afin de ne pas passer tout son temps face à un écran, quel qu’il soit (télé, tablette, smartphone, jeu vidéo…). Les parents doivent y veiller en surveillant leurs enfants et en orientant le type d’activités numériques pratiquées.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 15 Octobre 2015 : 19h23
Mis à jour le Vendredi 16 Octobre 2015 : 08h55
Source : American Academy of Pediatrics, Donald Shifrin et coll., Growing Up Digital: Media Research Symposium, 1er octobre 2015, https://www.aap.org/en-us/Documents/digital_media_symposium_proceedings.pdf.
PUB
PUB
PUB
A lire aussi
Plus d'articles