• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    0 avis
  • Commentaires (0)

Nos enfants s'exposent à tous les dangers sur le Net : pédophilie, pornographie, racisme, antisémitisme...

Nos enfants s'exposent à tous les dangers sur le Net : pédophilie, pornographie, racisme, antisémitisme... Les jeunes et très jeunes internautes sont de plus en plus nombreux. En 2001, 800.000 jeunes de moins de 17 ans déclaraient surfer régulièrement sur la toile. Ce chiffre a doublé en 2004. Or l'internet, cet outil formidable, facteur d'intégration sociale et d'enrichissement personnel incontestable, peut également se révéler particulièrement dangereux, en véhiculant des violences à l'égard des enfants.

Pour appuyer la demande d'une meilleure sécurisation de l'accès internet des jeunes, Joël Thoraval, Président de la Commission nationale consultative des droits de l'homme, vient de remettre un rapport au ministre de la Santé. Il est urgent de protéger les jeunes du web en sécurisant l'accès.

Aujourd'hui, 83% des 7-17 ans surfent seuls sur le net, et s'exposent ainsi à des agressions de toutes sortes : commerciales, sexuelles et anticiviques (racisme, antisémitisme). Les dangers les plus sérieux restent la pédophilie et la pornographie. Selon l'enquête du Forum des droits sur Internet, plus de 200.000 images pédo-pornographiques circulent en permanence sur le réseau mondial. La progression exponentielle est renforcée par l'usage des appareils photos numériques, tandis que les réseaux pédophiles utilisent les chats, les blogs et les forums qu'affectionnent particulièrement les jeunes, en se faisant passer pour des enfants de même âge. Plus de 17% des 12-17 ans ont déjà été exposés à ces représentations. Bien entendu, les jeunes les plus à risque sont ceux qui commencent à surfer sans être accompagnés par leurs parents. Or l'âge de cette initiation en solitaire tend à baisser et se situe aujourd'hui autour de 7-8 ans…

Parmi les autres dangers véhiculés par le net, le rapport souligne notamment les contenus violents, les propos racistes et antisémites, les apologies du suicide ou encore de l'anorexie. Dans ce domaine aussi, l'essor des espaces d'expression libre (forums, chats et blogs), qui évoluent parallèlement à la déficience des réglementations et qui donnent le sentiment d'être dans un monde virtuel, offre un champ libre à tous les excès… Or, comme le souligne Joël Thoraval, « les traumatismes, eux, sont bien réels ».

Un autre risque est représenté par l'agression commerciale. Plus insidieuses, les marques trouvent là un moyen très efficace de toucher la jeunesse par l'intermédiaire de leur média préféré (61%), situé loin devant la télévision (49%) et le cinéma (35%). Curieux et avides de nouveautés, les jeunes influencent facilement les achats de leurs parents.

A la suite de ce rapport, lors de la 9e conférence de la famille qui aura lieu en juin, devrait être discutée l'urgence de sensibiliser, accompagner et sécuriser les jeunes internautes. Des outils performants pourraient être développés afin de permettre aux parents de limiter l'accès à internet et de contrôler la navigation de leurs enfants sur la toile. En attendant, prenez le temps d'accompagner vos enfants sur le net et de contrôler leurs navigations.

Pour accéder au rapport : http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/054000312/0000.pdf

Article publié par Isabelle Eustache le 31/05/2005
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Rapport de la délégation interministérielle à la famille, Joël Thoraval, Olivier Peraldi, " Protection de l'enfant et usage de l'internet : conférence de la famille 2005 ", 25 mai 2005.

Trouvez-vous cet article intéressant ?