Dur dur la vie des femmes enceintes au travail

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 25 Juin 2015 : 12h19
Mis à jour le Jeudi 25 Juin 2015 : 14h12
Avec en moyenne deux enfants par femme et des femmes qui travaillent de plus en plus, être enceinte tout en exerçant une activité professionnelle est devenu très fréquent. Pourtant, les mentalités vis-à-vis de la grossesse au travail ne changent pas beaucoup et les difficultés sont toujours bien présentes comme en témoignent les résultats de ce sondage réalisé par l’Institut Odoxa pour la Fondation PremUp.

Activité professionnelle et grossesse : une période trop souvent difficile

Réalisé en ligne par l’Institut Odoxa auprès de 1.400 Français, ce sondage révèle qu’une femme enceinte sur deux (43%) vit avec difficulté cette période sur le plan professionnel (43%). Entre 25 et 34 ans, ce sentiment a même été partagé par 70% des femmes interrogées.

L’annonce de la grossesse à l’employeur est redoutée et longuement retardée par crainte de sa réaction. 17% ont même eu recours à la dissimilation pendant 4 à 6 mois, ce qui ajoute une bonne dose de stress (cacher son ventre, les nausées, la fatigue…).

Les a priori sont aussi difficiles à vivre : « les femmes enceintes n’ont pas la tête au travail », partagé par 40% des sujets interrogées, « ne reviendront peut-être pas après leur congé de maternité » (42%), « cherchent à se faire arrêter le plus tôt possible » (36%), « ont moins d’ambition » (20%), etc.

PUB

Bien vivre la grossesse au travail, c’est normal !

Or le stress, les transports en commun, les déplacements professionnels, les tâches non adaptées à la grossesse, sont autant de contraintes qui peuvent avoir des répercussions sur le bon déroulement de la grossesse et sur la santé de l’enfant à venir. Ces difficultés poussent de nombreuses femmes à avoir des enfants de plus en plus tard, ce qui contribue au risque de grossesses pathologiques.

Les mesures pour faciliter la vie des femmes enceintes au travail sont impératives et doivent encore se développer : aménagement du poste de travail, pauses, télétravail, limitation des déplacements professionnels, des efforts physiques, etc.

La femme enceinte a des droits au travail. Encore faut-il s’informer pour les faire respecter.

Ce sondage tombe à la veille des 8e Assises de la Fondation PremUp qui se dérouleront le 30 juin 2015 à Paris autour du thème « La femme enceinte et son environnement professionnel », en collaboration avec le Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes.

Pour en savoir plus sur e-sante : Enceinte : quels sont vos droits au travail ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 25 Juin 2015 : 12h19
Mis à jour le Jeudi 25 Juin 2015 : 14h12
Source : Sondage Premup, juin 2015, https://www.premup.org/fra/accueil.
A lire aussi
Si jeunes et déjà stressésPublié le 10/04/2002 - 00h00

Nos enfants aussi peuvent être stressés ! Selon Gisèle George, pédopsychiatre à Paris, les contraintes de l'école, les exigences des parents ou des enseignants peuvent conduire les petits à subir les mêmes maux que les grands. Troubles du sommeil, irritabilité, maux de ventre répétés...

Lupus : témoignage d’une mèrePublié le 27/04/2016 - 11h58

Le lupus est une maladie auto-immune déroutante qui touche majoritairement de toutes jeunes femmes et qui les affecte de bien des façons dans leur vie quotidienne. Mme Ginette Volf-Philippot témoigne du parcours de sa fille, en tant que mère et Présidente de l’Association de patients Lupus...

5 clés pour avoir un bébé zenPublié le 13/12/2011 - 14h13

La grossesse est ponctuée de doutes, de craintes, mais aussi de surprises et de joies. Une vague d'émotions perçue par la mère mais aussi par le fœtus. Voici cinq clés pour cultiver une vie équilibrée, propice à la sérénité du futur bébé.

Plus d'articles