Dîtes-leur que vous les aimez...

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 16 Juin 2004 : 02h00
-A +A
Aimer ses enfants, c'est souvent facile. Le leur montrer, leur dire, peut être moins simple. Ou plutôt, nous pouvons avoir l'impression que c'est tellement évident qu'il n'y a rien à dire ! Pourtant, quand on perd quelqu'un que l'on aime, le regret le plus fréquemment exprimé est : « Je ne lui avais pas dit que je l'aimais… » Et c'est trop triste ! Alors apprenez à dire à vos enfants que vous les aimez.

C'est très important pour leur vie entière. Tous les psychologues vous diront qu'on rate plus souvent sa vie par manque d'amour de ses parents que par manque de bons résultats scolaires !Car se savoir aimé donne confiance, et donne une force incroyable. Quand un enfant sait qu'il est aimé, il saura qu'il est digne d'amour, il osera facilement entrer en contact avec d'autres humains, sachant qu'il est aimable, valable.

Comment le leur dire ? Il ne suffit pas de dire de temps à autre « je t'aime », même si c'est déjà beaucoup. Une méthode très parlante est celle de leur raconter des actes que vous avez accomplis pour eux, de l'histoire ancienne qui est leur histoire d'amour avec vous.

Exemples : « quand tu es née, dès la première nuit, la sage-femme voulait te mettre dans une autre pièce loin de moi. Elle a insisté, mais moi, j'ai tenu bon. Je lui ai dit : je veux mon bébé, vous ne me le prendrez pas » Isabelle connaît par coeur cette histoire, et pour elle, c'est le signe que dès sa naissance, sa mère l'a aimée, l'a chouchoutée, adoptée dans son coeur

Ou encore pour Félix : « Je voulais une fille. Et une fois enceinte, j'ai deviné que tu étais un garçon. Finalement, j'ai été contente. Tellement contente que quand tu as eu deux ans et que j'ai attendu un autre enfant, je voulais un autre garçon. Je me disais « c'est tellement bien un petit garçon » Le message qui passe dans cette histoire, c'est : « tu m'as fait changer d'avis. Je t'ai pris en compte parce que je t'aime »

Trouvez de petits détails anciens et ils vous demanderont des histoires de « quand j'étais petit » Ils ne se lassent pas de les entendre car elles sont des preuves d'amour, des racines de votre amour pour eux. Et plus il y a de racines, plus cet amour leur semble sûr et solide !

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 16 Juin 2004 : 02h00
A lire aussi
Souffrances, peurs et dépendance affective Publié le 15/10/2007 - 00h00

Souffrances, peur et dépendance, pour en parler, nous avons rencontré Gérald Pagès*, psychothérapeute, dont c'est l'axe privilégié de travail. Nos difficultés à l'âge adulte plongent souvent leurs racines dans des souffrances de la toute petite enfance, et en particulier le manque...

Vacances et famille recomposée : mode d’emploi Publié le 15/07/2013 - 09h03

Les vacances en famille sont a priori un joli moment de vie, une parenthèse dans l’année. Mais quand on part en famille recomposée, des tensions peuvent survenir, celles, bien sûr, de toutes les familles, mais en plus les tensions liées à la recomposition familiale. Alors comment faire au...

Plus d'articles