Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Coucounez-vous et coucounez les autres

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 15 Novembre 2015 : 21h47
Mis à jour le Lundi 16 Novembre 2015 : 10h01
-A +A

Au cas où vous ne sauriez ce que veut dire coucouner, les synonymes sont câliner, dorloter, cajoler, chouchouter, choyer, gâter. Bref et en gros, se faire plaisir et faire plaisir aux autres.

Et vu tout ce qu’il s’est passé au soir de ce maudit vendredi 13 et dans l’état où on se trouve, ça n’est pas le moment de se laisser abattre ni d’avoir peur, mais de se coucouner et de coucouner les autres.

Comment ?

Avec de la cuisine : bons petits plats et desserts gourmands.

Rien ne peut effacer ces attentats. Ils attentent maintenant à notre vie de tous les jours et il va falloir faire avec. Cela ne sert à rien de se lamenter, ni de se recroqueviller sur la peur.

C’est au contraire le moment de se faire plaisir et d’en faire autant pour tous ceux qui vous entourent, famille et amis.

Cela ne changera rien à la situation actuelle mais cela permettra de mieux la supporter et de résister.

Alors, mettez-vous en cuisine car c’est le meilleur moyen de donner du plaisir aux autres, de réunir tout le monde autour d’une table, de partager ainsi des moments agréables, de recharger les batteries d’un moral s’il est en berne.

Vous n’avez pas le temps ? Vous le trouverez si vous le voulez.

Et pour vous aider, toute cette semaine, je vous donnerai des recettes faciles à réaliser.

Mais vous pouvez démarrer dès maintenant avec des truffes en chocolat.

Elles sont là. Ca va vous prendre 15 minutes. Ca n’est pas Noël ? On s’en fiche, c’est une bonne façon de coucouner.

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 15 Novembre 2015 : 21h47
Mis à jour le Lundi 16 Novembre 2015 : 10h01
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
J’ai eu un cancer du sein, et alors ? Publié le 06/01/2014 - 08h30

Un beau jour un cancer du sein m’est tombé dessus, comme pour 48 000 femmes en France et chaque année.Cela ne fut pas une partie de plaisir mais je m’en suis bien sortie et 13 ans après, je pète la forme !Voici le journal de mon cancer du sein.

Plus d'articles