Comment augmenter son " capital chance " ?

Publié par Dr Catherine Feldman, psychothérapeute le Mercredi 01 Octobre 2003 : 02h00
-A +A
Grâce à un décryptage des comportements dans la vie et des traits de la personnalité des chanceux (par comparaison à ceux qui se disent malchanceux), le Dr R. Wiseman, psychologue, montre comment la chance ne relève, ni de la magie, ni du don divin. Etre chanceux dans la vie repose principalement sur un état d'esprit et ce spécialiste nous explique comment faire fructifier « Notre capital chance »*.

Convaincant, le Dr R. Wiseman précise dans la troisième partie de son livre* : « Nous ne naissons pas chanceux ou malchanceux. Ce sont nos réflexions, nos sentiments et nos actes qui forgent une grande partie de notre chance et de notre malchance. »En partant des caractéristiques psychologiques des chanceux, ce spécialiste propose de réaliser quelques exercices au quotidien pour apprendre à développer les qualités de ceux qui rencontrent la bonne fortune.

Tirer au maximum profit des occasions fortuites

L'objectif de ce principe est d'augmenter la probabilité de créer et de remarquer de bonnes occasions et d'en tirer profit.L'auteur suggère de commencer par améliorer ses capacités relationnelles en multipliant le nombre d'échanges avec des personnes inconnues ou perdues de vue, afin d'étendre ce qu'il dénomme « son réseau de chance ». Il suggère d'adopter une attitude plus ouverte, plus souriante, permettant de susciter plus de rencontres.Il propose aussi d'avoir une attitude plus détendue à l'égard de la vie, autrement dit de porter sur le monde un regard à la fois plus large et plus positif. Suggestion d'exercice : « regarder le monde avec des yeux d'enfants, sans attentes, sans préjugés. Voyez la réalité au lieu de ce que vous aimeriez voir ».Enfin, soyez plus ouvert aux nouvelles expériences, en modifiant certaines activités routinières, en changeant de centre commercial, de lieu de vacances, etc.

Ecouter son intuition

Apprenez à faire confiance à vos intuitions, en vous laissant guider par vos pressentiments avant de faire des choix. Pour cela, adoptez une attitude d'écoute de votre voix intérieure et faites abstraction des contingences plus matérielles. Le Dr Wiseman propose de développer son intuition, notamment par des exercices de relaxation et de méditation.

Publié par Dr Catherine Feldman, psychothérapeute le Mercredi 01 Octobre 2003 : 02h00
A lire aussi
La chance est-elle une question de hasard ? Publié le 24/09/2003 - 00h00

Certains se disent chanceux, d'autres avouent être d'éternels malchanceux. Faut-il être né sous une bonne étoile pour « avoir de la chance » ou bien les individus chanceux savent-ils susciter « la bonne fortune » ? Finalement, si tout n'est pas donné d'avance, de quelles compétences...

Comment gérer le stress ? Publié le 04/06/2007 - 00h00

Nous sommes tous soumis au stress. Mais à la longue, il peut empoisonner la vie et mettre la santé en danger. Comment réagir et comment s'adapter ? Le Dr Daniel Gloaguen* nous indique les grands principes de la gestion du stress.

Plus d'articles