Contre le diabète : pas de sucré salé !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 09 Mars 2016 : 12h25

Le sucre n’est pas le seul ennemi des diabétiques. Si limiter sa consommation de sucre est une des recommandations diététiques contre le diabète, la consommation concomitante de sel est également déconseillée. Autrement dit, contre le diabète, il faut aussi limiter le sel et surtout éviter le sucré salé.

Le sel module la glycémie

Tout à commencé par une observation réalisée chez des patients atteints d’obésité sévère (et d’un diabète de type 2, ces deux maladies étant souvent associées) et ayant bénéficié d’une chirurgie de l’obésité appelée bypass gastrique. Cette intervention, qui consiste à dériver une partie de l’estomac, permet une perte de poids importante et rapide. Mais de façon surprenante, elle entraine une baisse de la glycémie encore plus rapidement, à tel point que « de nombreux patients peuvent diminuer voire interrompre leurs médicaments antidiabétiques, avant même avoir perdu du poids ».

Pour expliquer ce phénomène, des chercheurs ont mené des expérimentations chez l’animal. Ils constatent ainsi qu’après une opération par bypass, le sucre n’est plus absorbé que dans la partie basse de l’intestin. En revanche, l’apport de sel restaure l’absorption du sucre dans la partie haute de l’intestin, ce qui a pour effet d’augmenter la glycémie postprandiale. Le sel module donc l’absorption du sucre dans l’intestin.

PUB

Sucré salé : un mélange à éviter

Sachant que la majeure partie du sel que nous consommons l’est à notre insu (sel caché), de très nombreux produits industriels contenant à la fois du sel et du sucre, il est recommandé de privilégier les préparations « maison », car cuisiner soi-même c’est « avoir la main » à la fois sur le sel et le sucre !

Cette découverte amène à une recommandation très simple : éviter de consommer des produits salés en même temps que les aliments sucrés, car le sel exerce une influence sur l’élévation de la glycémie au cours des repas.

La compréhension de ce mécanisme confirme que l’on peut prévenir ou traiter lediabète en modulant l’absorption intestinale du glucose via des mesures diététiques, et notamment par la diminution de l’ingestion simultanée de sel et de sucre.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 09 Mars 2016 : 12h25
Source : Baud G. et coll., Bile Diversion in Roux-en-Y Gastric Bypass Modulates Sodium-Dependent Glucose Intestinal Uptake, 2016, Cell Metabolism 23, 1–7 (March 8, 2016 ª2016 Elsevier Inc.), http://dx.doi.org/10.1016/j.cmet.2016.01.018.
A lire aussi
HypoglycémiePublié le 06/09/2001 - 00h00

L'hypoglycémie véritable est une maladie rarissime. Dans le langage courant, on désigne par le terme d'hypoglycémie un ensemble de malaises très désagréables causés par la baisse du taux ou l'insuffisance de sucre dans le sang ("hypoglycémie" signifie littéralement taux de sucre sous la...

Diabète : prévenir plutôt que guérirPublié le 26/01/2015 - 07h00

Souvent détecté par ses complications, le diabète de type 2 représente près de 90 % des cas dans le monde. Des outils de prévention et de détection existent aujourd’hui et permettent de limiter les dégâts, parfois irrémédiables, de cette maladie. 

ObésitéPublié le 06/09/2001 - 00h00

L'obésité est un problème de santé qui, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), atteint des proportions endémiques dans le monde et représente une menace sérieuse en matière de santé publique.

Plus d'articles