Compulsion alimentaire: quand la nourriture prend le pouvoir...

Compulsion alimentaire: quand la nourriture prend le pouvoir...

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Vendredi 09 Mars 2012 : 09h12
Mis à jour le Lundi 12 Mars 2012 : 11h31

Les compulsions alimentaires sont souvent cachées, mais elles sont plus fréquentes qu'on ne pourrait le croire. Et elles font partie des comportements dont il est difficile de se défaire.

Qu'est-ce qui déclenche les compulsions alimentaires ?

Première chose à savoir : résister aux compulsions alimentaires est un long combat. Inutile d'espérer aller mieux rapidement, ou de trouver une solution miracle. Pour s’en sortir, il faut commencer par mettre au point des stratégies qui permettront de diminuer la fréquence des crises.

Première étape : l'identification des facteurs qui les déclenchent. Certains sont psychologiques : l'ennui, le stress, le fait de se trouver seul, de se sentir impuissant(e), peuvent déclencher une compulsion alimentaire.

D'autres facteurs appartiennent plus directement à notre rapport avec la nourriture. Voir quelqu'un d'autre manger, sentir l'odeur d'un aliment particulier, préparer un repas, ou se trouver en présence d'un produit que l'on s'interdit en général de consommer sont des événements susceptibles d'entraîner une compulsion alimentaire.

Comment maîtriser les compulsions alimentaires ?

Encore une fois, cela n'a rien de facile. Cependant, certaines méthodes sont plus souvent conseillées contre les compulsions alimentaires. Il y a des stratégies de court terme, à mettre en place quand la crise se fait sentir et que l'on ne pense pas pouvoir résister à vider le placard :

  • Sortir de la maison pour faire un petit tour
  • Prendre une douche ou un bain
  • Passer un coup de fil à un ou une ami(e)
  • Se reposer, dormir, surtout si le stress ou la fatigue sont des déclencheurs.

Par ailleurs, certaines personnes peuvent prévoir l'apparition de compulsions. Une soirée où le compagnon s'absente par exemple, une journée de la semaine qui est plus stressante que les autres, le retour au travail après les vacances…

Dans ces circonstances, il est conseillé de prévoir à l'avance une activité plaisante qui prendra la place de la crise de compulsion :

  • Voir des amis
  • Aller au cinéma
  • Prévoir une autre sortie
  • Eventuellement s'inscrire à une activité plus régulière : cours du soir, sport ou autres, pour occuper les moments "à risque".

Ces solutions doivent bien entendu être adaptées à la situation personnelle de chacun.

Si les compulsions alimentaires commencent à prendre de l'ampleur dans votre vie, n'hésitez pas à consulter. De nombreux psychologues sont aujourd'hui spécialisés dans la prise en charge des troubles du comportement alimentaire.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Vendredi 09 Mars 2012 : 09h12
Mis à jour le Lundi 12 Mars 2012 : 11h31
Source : I. Carrard et al., Revue médicale Suisse, 2005.
A lire aussi
Quelle image les boulimiques ont-elles de leur corps ?Publié le 28/01/2008 - 00h00

La boulimie n'est pas seulement un comportement, c'est aussi une réaction à un ressenti. Ce ressenti provient en grande partie de l'image particulière que les personnes boulimiques ont de leur propre corps. Comme si elles ne le voyaient pas de la même manière que les autres. E-sante a...

BoulimiePublié le 06/09/2001 - 00h00

La boulimie fait partie des troubles du comportement alimentaire, au même titre que l'anorexie.La boulimie désigne une consommation compulsive de quantités considérables de nourriture - en particulier d'aliments gras et sucrés - en un temps court (hyperphagie incontrôlée). Le boulimique met...

Plus d'articles