Claques, gifles et fessées : à quand l’interdiction ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 18 Juin 2013 : 16h05
Mis à jour le Mercredi 19 Juin 2013 : 09h54

Après une première campagne menée en 2011, la Fondation pour l’Enfance diffuse un nouveau film de sensibilisation et de prévention contre les violences éducatives ordinaires envers les enfants. Parce qu’il n’y a pas de petites claques, tapes ou fessées, toutes les violences même celles qui sont banalisées ou tolérées par notre société, peuvent « avoir des conséquences sur le développement de l’enfant ». Les parents sont invités à changer leurs habitudes souvent héritées de leur éducation.

© Istock

Les claques sont des violences physiques que l’on ne doit plus tolérer

À travers un spot TV et web véhiculant le message « Il n’y a pas de petite claque ! », la Fondation pour l’Enfance invite les parents à réfléchir et à changer leurs mauvaises habitudes. Toute violence physique envers un enfant peut avoir des répercussions importantes : « Un certain nombre aura des séquelles en termes de santé, d’apprentissage et de développement » met en garde la Fondation. Claques, gifles, fessées et autres tapes sont des pratiques qui peuvent « conduire à des impasses éducatives graves et parfois à des situations de maltraitance ».

PUB

A quand une loi française interdisant les violences éducatives ordinaires ?

Selon le Dr Emmanuelle Piet, coordinatrice de la campagne, « plus de 50% des parents commencent à frapper leur enfant avant l’âge de deux ans, persuadés par l’éducation qu’ils ont reçue que cela leur est utile et profitable ». Or reproduire de telles violences est inacceptable. Considérées comme un délit entre adultes, pourquoi les tolérer envers nos enfants ? Injustifiables d’un point de vue éthique, ces violences éducatives ordinaires sont d’ailleurs interdites par la loi dans 32 pays, mais pas encore en France…

Pour visualiser le film dénonçant l’impact pour un enfant d’une « petite » gifle donnée par sa mère dans la vie quotidienne : http://www.fondation-enfance.org/actus/campagnes-violences-educatives-2013.html.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 18 Juin 2013 : 16h05
Mis à jour le Mercredi 19 Juin 2013 : 09h54
Source : Communiqué de presse de la Fondation pour l’Enfance, juin 2013, http://www.fondation-enfance.org.
PUB
PUB
PUB
A lire aussi
Maltraitance et enfant : lutter contre les violences faites aux enfants, e-sante.fr
Enfants maltraités : au moindre doute, parler peut sauver la vie d’un enfant !Publié le 02/03/2017 - 08h45

« Enfants en danger : dans le doute agissez ! », c’est le slogan retenu pour la campagne de communication lancée ce mercredi 1er mars par Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes, dont l’objectif est de sensibiliser, responsabiliser et mobiliser...

Claques, fessées, que faut-il en penser ?Publié le 16/04/2007 - 00h00

La fessée et la claque sont de moins en moins pratiquées, mais soulèvent toujours des passions. Certains parents y restent très attachés, affirmant que par moments une bonne claque donne plus de résultats pour empêcher les enfants de faire des bêtises, et d'autres pensent qu'il s'agit d'une...

Plus d'articles