La chimiothérapie entraîne des troubles alimentaires

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 25 Juin 2007 : 02h00
-A +A
Les séances de chimiothérapie entraînent des troubles alimentaires chez plus d'un malade sur deux : dénaturation de certaines saveurs, goût persistant dans la bouche, nausées, perte d'appétit, appréhension des repas, modification de la soif, etc. Ces problèmes peuvent mettre en péril l'équilibre nutritionnel, affaiblir l'organisme, et au final, l'état général.

La chimiothérapie a un impact important sur l'alimentation. Les résultats d'une enquête de l'Institut national du cancer en témoignent très clairement.

Diminution de l'appétit et amaigrissement

38% des personnes interrogées ayant suivi des séances de chimiothérapie pour traiter un cancer déclarent avoir moins d'appétit qu'avant leur traitement. 51% se trouvent dans une situation d'amaigrissement.Les repas sont devenus des moments désagréables pour 41% des personnes sous chimiothérapie, voire redoutés pour 20% d'entre elles.

Modifications de la sensation de soif

58% ont perçu des changements concernant la soif. Près de 17% constatent une baisse de la soif et 30% une augmentation.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 25 Juin 2007 : 02h00
Source : Dossier de presse de l'Institut national du cancer, septembre 2006.
A lire aussi
Plus d'articles