• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    10 avis
  • Commentaires (0)

Chimiothérapie : contre les nausées, pensez au gingembre !

Chimiothérapie : contre les nausées, pensez au gingembre ! Le gingembre est réputé, entre autres, pour ses propriétés antiémétiques (anti-vomissements et anti-nausées). Une équipe de chercheurs vient de démontrer l'intérêt de cette plante pour prévenir les nausées qui accompagnent souvent la chimiothérapie.

De nombreuses propriétés sont attribuées au gingembre


Le gingembre est une plante dont la racine est largement utilisée dans le monde pour aromatiser des mets, mais aussi pour soulager différents maux. En effet, on lui reconnaît de nombreuses propriétés. Le gingembre contient notamment des antioxydants très intéressants pour prévenir les maladies cardiovasculaires, certains cancers et d'autres maladies liées au vieillissement. Cette racine possède également des propriétés anti-inflammatoires, la rendant utile en cas de rhumatismes. Enfin, elle facilite la digestion et exerce un effet antiémétique, c'est-à-dire que le gingembre aide à lutter contre les nausées et les vomissements. Il se révèle ainsi avantageux pendant la grossesse ou après une chirurgie, deux situations qui, pour des raisons différentes, s'accompagnent souvent de tels désagréments.

Du gingembre contre les nausées


Les propriétés antiémétiques du gingembre viennent d'être explorées dans le cadre des nausées qui accompagnent très souvent le traitement des cancers par chimiothérapie.
Plus de 640 patients devant recevoir au moins trois cycles de chimiothérapie ont été répartis en plusieurs groupes. En plus des traitements médicamenteux conventionnels des nausées et des vomissements, certains ont reçu du gingembre en poudre, sous forme de capsules, selon 3 dosages différents : 0,5 g par jour, 1 g ou 1,5 g.
Les personnes qui ont pris du gingembre trois jours avant la chimio et trois jours après ont rapporté une baisse importante des nausées et vomissements, de 40% pour ceux qui prenaient la dose la plus élevée.

Cet effet est non négligeable et mérite d'être exploré davantage. En attendant de nouvelles données, rien ne vous empêche de tester vous-même, à des doses raisonnables, les effets du gingembre. Attention toutefois, il est recommandé d'en parler à votre médecin car certaines propriétés du gingembre pourraient interférer avec certains médicaments. Ce point doit donc être vérifié au préalable pour ne prendre aucun risque.

Article publié par Isabelle Eustache le 25/05/2009
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : 45e Congrès de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), du 29 mai au 2 juin 2009, Orlando, Ryan J. et coll.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

image_format_460_230

Les effets secondaires de la chimiothérapie

  • Les principaux effets secondaires de la chimiothérapie. 
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating