Changer son mode de vie, c’est efficace contre la maladie d’Alzheimer

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 26 Août 2015 : 09h35
Mis à jour le Mercredi 26 Août 2015 : 09h35

Selon une étude menée dans 4 pays d’Europe occidentale, le nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer tend à se stabiliser, voire à régresser. Ce constat pourrait refléter l’efficacité des multiples mesures de prévention mises en place au cours des dernières années.

Maladie d’Alzheimer : un nombre de cas qui se stabilise

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative dont la fréquence augmente très nettement avec l’âge. Ainsi, avec le vieillissement de la population, il est normal de voir progressivement le nombre de cas augmenter. Or un fléchissement vient d’être constaté dans cette courbe ascendante. Cette stabilisation, voire cette diminution, pourrait être attribuée à la prévention, démontrant alors que les changements de mode de vie peuvent réellement être efficaces pour empêcher l’apparition de cette maladie.

PUB

Les 9 facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer

Parallèlement, des chercheurs américains viennent de mettre en évidence 9 facteurs de risque de démence, connus pour la plupart et dont certains sont modifiables : obésité, tabagisme, athérosclérose des artères carotides, diabète de type 2, faible niveau d'éducation, dépression, hypertension artérielle, taux sanguin élevé d'homocystéine, fragilité générale.

Autrement dit, plus une personne va cumuler un nombre important de ces facteurs, plus son risque sera élevé. Connaître ces facteurs permet d’identifier les personnes à risque et de les inciter à modifier certains critères de leur mode vie. Ainsi, la courbe de progression des démences pourrait peut-être bientôt vraiment diminuer. Un recul qui profitera aux chercheurs pour le développement d’un traitement efficace de la maladie d’Alzheimer.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 26 Août 2015 : 09h35
Mis à jour le Mercredi 26 Août 2015 : 09h35
Source : Wu YT, et coll.,  The Lancet Neurology, 20 August 20015. DOI: http://dx.doi.org/10.1016/S1474-4422(15)00092-7. Wei Xu et coll., J Neurol Neurosurg Psychiatry doi:10.1136/jnnp-2015-310548, http://www.bmj.com/company/wp-content/uploads/2014/07/alzh-risks.pdf.
A lire aussi
Trop de kilos mènent à Alzheimer...Publié le 07/06/2005 - 00h00

Une façon de prévenir la maladie d'Alzheimer pourrait passer par la lutte contre l'excès de poids. En effet, selon une étude de grande envergure, le surpoids et l'obésité à l'âge moyen de la vie favoriseraient respectivement de 35% et 74% le risque ultérieur de démence.

Peut-on prévenir la maladie d'Alzheimer ?Publié le 16/06/2008 - 00h00

La prévention dans le domaine de la maladie d'Alzheimer et des démences progresse à grands pas. Aujourd'hui déjà, il existe de nombreux facteurs sur lesquels on peut agir pour freiner l'apparition de cette affection. Parallèlement, la recherche sur les traitements s'accélère, laissant...

La durée de vie des trisomiques s'allongePublié le 27/11/2002 - 00h00

L'espérance de vie des personnes atteintes d'une trisomie 21 s'est considérablement accrue au cours des dernières décennies. Elle est actuellement de 55 ans, contre seulement 9 ans en 1929 !

Alzheimer : le poids de la génétiquePublié le 27/02/2006 - 00h00

La maladie d'Alzheimer est héritable mais pas inéluctable. Les résultats d'une étude menée à partir de jumeaux montrent que les gènes jouent un rôle beaucoup plus important dans cette pathologie qu'on ne le pensait. En revanche, notre mode de vie peut contrer cette prédisposition.

Plus d'articles