Canicule : quels sont les signes d’alerte à ne pas négliger ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 02 Juillet 2015 : 09h36
Mis à jour le Lundi 06 Juillet 2015 : 15h48

La chaleur excessive fatigue car l’organisme met en œuvre des réactions pour maintenir une température corporelle normale. À défaut, des accidents graves peuvent survenir, comme le coup dechaleur et la déshydratation. Que faire et ne pas faire pour bien supporter la chaleur et survivre à une canicule ? Et surtout, quels sont les signes d’alerte à repérer ?

Canicule : comment (bien) réagir en cas de forte chaleur ?

Limiter les expositions à la chaleur

Mettre en place des mesures simples visant à lutter contre la chaleur excessive, a fortiori chez les personnes fragiles les plus à risques (personnes âgées, handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes…) : faciliter les courants d’air, fermer les fenêtres et les volets dans la journée, ouvrir le soir, mouiller sa peau, boire de l’eau très régulièrement, continuer à manger suffisamment, éviter les sorties aux périodes les plus chaudes, pas d’efforts physiques, passer quelques heures par jour dans un endroit frais, etc.

Prendre et donner des nouvelles

Les personnes fragiles et isolées sont vivement invitées à donner régulièrement de leurs nouvelles à leurs proches. Inversement, les proches sont priés de prendre souvent de leurs nouvelles. Dans cette optique, établissez deux listes de coordonnées : sur qui puis-je compter en période de canicule ? Qui pourrais-je aider ? (proches, amis, voisins, médecins, pharmaciens, mairie, etc.).

Le Ministère de la Santé recommande également de faire la liste des endroits frais ou climatisés ouverts en été où l’on peut se rendre pour se rafraîchir (grande surface, cinéma, musée, église…).

Enfin, toute personne fragile doit s’inscrire sur la liste de la mairie afin de recevoir l’aide de bénévoles. En cas de besoin, les autorités ont mis en place un numéro : Canicule Info Service : 0 800 06 66 66.

Attention avec les médicaments !

Les médicaments peuvent aggraver les effets de la chaleur et entraîner des complications. Pas question d’arrêter son traitement ni de modifier la posologie, mais il convient de signaler tout symptôme inhabituel à son médecin. Et ne surtout pas prendre de médicaments sans avis médical, même s’ils sont en vente libre. Par exemple, l'aspirine peut gêner l'adaptation de l'organisme à la chaleur. Le paracétamol peut quant à lui porter atteinte au foie en cas de forte chaleur et attention aux diurétiques qui peuvent accentuer la déshydratation.

Reconnaître les signes d’alerte

Identifier les symptômes témoignant d’une déshydratation ou d’un coup de chaleur permet de réagir rapidement et de mettre en œuvre les bons gestes.

Chaleur excessive : quels sont les signes d’alerte et comment réagir ?

Les trois signaux suivants indiquent que l’organisme commence à souffrir de la chaleur, voire un début de déshydratation.

  • Mouiller son corps et notamment ses avant-bras sous un filet d’eau apporte immédiatement un bien-être important : il faut augmenter le mouillage (brumisateur, douche…) et la ventilation de la peau (courant d’air, ventilateur…).
  • Bouffée de transpiration en buvant un verre d’eau : boire davantage d’eau, même sans sensation de soif et continuer à manger suffisamment.
  • Absence d’urine pendant environ 5 heures ou urines de couleur foncée : augmenter les boissons et manger suffisamment.

Les cinq signaux suivants témoignent d’une insolation, d’une déshydratation ou d’un coup de chaleur nécessitant de réagir en urgence.

  • Crampes dans les jambes, les bras, les fesses, le ventre : cesser toute activité physique, boire et se reposer. Appeler le médecin si les symptômes persistent pendant plus d’une heure ou s’aggravent.
  • Fatigue, faiblesse ou insomnie inhabituelle : se mettre dans un endroit frais et boire. Contacter son médecin si les symptômes persistent ou s’aggravent.
  • Maux de tête et/ou nausées après une exposition au soleil (insolation) : rejoindre un endroit frais, ventiler sa peau, s’asperger d’eau ou prendre un bain frais (mais non froid), placer des sacs de glaçons sur ses cuisses et ses bras. Appeler le 15 si les symptômes s’aggravent ou persistent.
  • Soif intense associée à une sècheresse de la peau, ou à une fatigue intense, des vertiges, une somnolence, ou une perte de connaissance (déshydratation grave) : appeler immédiatement le 15. En attendant les secours, se mettre au frais et si possible boire.
  • Température élevée (supérieure à 39°C), maux de tête violents, nausées, vomissements, propos incohérents, convulsions, perte de connaissance (coup de chaleur) : appeler le 15. En attendant les secours, se mettre au frais, enlever ses vêtements, s’asperger d’eau, ventiler la peau au plus près, placer des sacs de glaçons sur les cuisses et les bras.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 02 Juillet 2015 : 09h36
Mis à jour le Lundi 06 Juillet 2015 : 15h48
Source : Ministère de la Santé, dossier « Canicule et chaleurs extrêmes », 26 mai 2015, http://www.sante.gouv.fr/canicule-et-chaleurs-extremes.html. Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm), Bon usage des médicaments en cas de vague de chaleur, Juin 2014.
A lire aussi
Quels sont les symptômes d'une insolation ?Publié le 21/07/2014 - 07h30

L’insolation, ou le coup de chaleur provoqué par une exposition trop longue au soleil, peut être grave, voire mortelle. Il ne faut donc pas hésiter à contacter un médecin ou les urgences au moindre doute. Quels sont les symptômes qui doivent inquiéter ?

Canicule : s'organiser avant toutPublié le 10/06/2006 - 00h00

À la crainte de la canicule s'ajoute celle de l'éloignement des proches partis en vacances. Même si Météo France ne prévoit pas de canicule cette année, mieux vaut prévenir. La seule solution est de planifier une surveillance rapprochée avec l'entourage pour éviter l'isolement des...

Survivre à la canicule : les 7 consignes à suivrePublié le 29/06/2015 - 10h59

Des températures caniculaires sont annoncées tout au long de cette semaine. Le Plan national canicule (PNC) a été déclenché. Le Ministère de la Santé rappelle les conseils simples à adopter afin de protéger les personnes fragiles les plus à risques. Petit rappel pour lutter contre les...

Plus d'articles