Cancers professionnels : 500.000 à 2,5 millions de travailleurs exposés

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 22 Janvier 2007 : 01h00
-A +A
Selon une étude de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) sur l'usage potentiel en milieu professionnel d'agents chimiques cancérigènes, quelque 500.000 travailleurs, voire 2,5 millions, seraient couramment exposés au formaldéhyde, benzène, phénol, toluène, etc.

324 agents cancérigènes

Afin d'estimer le nombre de travailleurs exposés à des substances cancérigènes, l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a comptabilisé 324 agents chimiques toxiques potentiellement utilisés dans les industries pharmaceutiques, chimiques ou textiles. En 2005, près de 4,8 millions de tonnes de ces substances cancérigènes ont été employées. Elles sont classées « CMR » pour cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques.

Large exposition des travailleurs aux agents cancérigènes

Cette étude a été réalisée dans 200 entreprises couvrant 30 secteurs d'activités. Il semblerait qu'un demi million de personnes travaillant par exemple dans la fabrication de peintures, de matières plastiques ou de détergents, soient exposées à ces agents cancérigènes.

Mais les chercheurs précisent que ce chiffre de 500.000 salariés ne compte que les sujets qui sont impliqués dans la fabrication de certains produits. Si l'on inclut les travailleurs qui font usage des produits, comme les peintres en bâtiment par exemple, il se pourrait que le nombre de travailleurs exposés s'élève aux alentours des 2,5 millions !

Pour terminer sur une note positive, soulignons que sur les 324 agents toxiques recensés, la moitié d'entre eux ne sont plus ou très peu employés dans l'industrie car déjà substitués par d'autres substances Ainsi, 10 agents sur 324 sont consommés à plus de 100.000 tonnes par an, tandis que 168 autres ont quasiment disparu.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 22 Janvier 2007 : 01h00
Source : " Utilisation des CMR en France ", étude de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), janvier 2007.
A lire aussi
Cancer professionnel : pour ne pas reproduire le drame de l'amiante Publié le 18/04/2006 - 00h00

En France, un cancer sur dix est d'origine professionnelle, soit 20.000 cas par an. Sous-déclarés, méconnus, mal pris en charge, les cancers professionnels doivent dès aujourd'hui être mieux prévenus, au risque de reproduire le scandale de l'amiante pour d'autres substances cancérigènes.

Viticulteurs et santé : aïe ! Publié le 31/08/2014 - 21h03

Les vignobles français reçoivent quelque 20 % des pesticides répandus dans notre pays. Rien d’étonnant à ce que la santé des viticulteurs trinque.Mais l’exposition à ces substances phytosanitaires ne représente pas le seul risque pour la santé pour les travailleurs de la vigne :...

Plus d'articles