Cancers : le point sur tous les examens de dépistage

Mise à jour par Isabelle Eustache le 23/04/2014 - 18h25
-A +A

Les cancers se guérissent de mieux en mieux. Encore faut-il les dépister le plus précocement possible. En effet, un traitement initié tôt est un gage d'efficacité. Pour certains cancers, il existe des programmes de dépistage systématique. Pour d'autres, c'est au cas par cas. Dans ces conditions, mieux vaut connaître la nature et le moment des examens à réaliser.

Cancer du côlon 

  • Le dépistage passe par une recherche de sang dans les selles avec Hemoccult. Un nouveau test immunologique, plus efficace, devrait bientôt être autorisé. 
  • Il est à réaliser tous les 2 ans à partir de 50 ans et jusqu'à 74 ans dans le cadre du dépistage organisé.

 

Cancer du sein

  • Il faut passer une mammographie à partir de  50 ans, voire plus tôt en cas d’antécédent familial de cancer du sein en ligne directe (mère, grand-mère, tante, sœur, fille).
  • La mammographie est ensuite à réaliser tous les deux ans.
    Ce cancer fait l’objet d’un programme national de dépistage organisé, c’est-à-dire que toutes les femmes à partir de 50 ans sont invitées à faire le test et que cet examen est pris en charge à 100% par l’INAMI.

 

Cancer de la prostate

  • Le dépistage comprend un toucher rectal + un dosage des PSA.
    Le cancer de la prostate ne fait pas l’objet d’un dépistage organisé.
    Les examens sont à réaliser sur recommandation du médecin, lequel tient compte des facteurs de risques personnels de chaque homme.
  • Il est personnalisé.
    En l’absence de dépistage national organisé, l’opportunité de faire les examens de dépistage est à discuter au cas par cas avec son médecin dès 50 ans, voire à partir de 45 ans en cas d’antécédents familiaux ou d’origine africaine et antillaise, car il faut tenir compte des avantages et des inconvénients du dépistage, et des facteurs de risque de chacun.


Cancer du col de l'utérus

  • Il se dépiste grâce à un frottis régulier + un test HPV (papillomavirus) le cas échéant, dès le début de la vie sexuelle. Attention, la vaccination contre les papillomavirus ne dispense pas des frottis.


Cancer de la peau

  • Pour le dépister à temps, il faut consulter un dermatologue si la taille d'un grain de beauté augmente et/ou son contour devient irrégulier. Vous pouvez utiliser le test ABCDE.


Cancer du foie

  • La meilleure façon de le dépister consiste à réaliser un test de l'hépatite C ou B pour les sujets à risque.


Cancer du poumon 

  • Pour le dépister précocement, il faut réaliser un scanner régulièrement (à faible dose de radiations).


Cancer du testicule

  • Il faut consulter en cas d'augmentation de volume d'un testicule ou de perception d'une grosseur.
    Pour en savoir plus sur les symptômes du cancer du testicule : cancer du testicule : les symptômes
Initialement publié le 03/02/2006 - 01h00 et mise à jour par Isabelle Eustache le 23/04/2014 - 18h25
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La radiothérapie : à quoi s’attendre ? Publié le 09/11/2016 - 10h44

Pour traiter le cancer, les médecins optent généralement pour l’association de différents traitements. La radiothérapie est l’une des techniques fréquemment utilisées, le plus souvent en complément d’une chirurgie ou d’une chimiothérapie (traitement...

Plus d'articles