Cancer colorectal : retirer les polypes réduit le risque de cancer mortel

Publié par Elodie Benoît le Vendredi 23 Mars 2012 : 11h39
Mis à jour le Lundi 26 Mars 2012 : 12h49

Retirer les lésions bénignes (polypes) présentes au niveau du côlon n’est pas vain : ce geste permettrait en effet de diviser par deux le risque de mourir d’un cancer colorectal.

© Istock

L’ablation des polypes diminue de 53% le risque de mourir d’un cancer colorectal

PUB

Une étude américaine vient d’évaluer l’intérêt de la « polypectomie », c'est-à-dire l’ablation des excroissances précancéreuses, également appelées polypes, qui peuvent se développer sur la paroi interne de l’intestin. Cette étude montre que ce geste simple, réalisé au cours d’une coloscopie, permet de diminuer de 53% le risque de mourir d’un cancer colorectal plus tard dans sa vie.

Les polypes sont des lésions bénignes qui comportent toutefois des anomalies plus ou moins importantes. C’est la raison pour laquelle ils peuvent évoluer en cancer. On estime qu’un polype de taille supérieure à 1 cm présente 25% de risque de devenir cancéreux. On estime aussi que la survenue d'un polype précède de 9 ans celle d'un cancer colorectal.

Il est donc important de dépister et retirer ces lésions dès leur découverte, en prévention du cancer colorectal.

Publié par Elodie Benoît le Vendredi 23 Mars 2012 : 11h39
Mis à jour le Lundi 26 Mars 2012 : 12h49
Source : A. Zauber et coll. « New England Journal of Medicine » du 23 février 2012.
PUB
PUB
A lire aussi
Polypes intestinaux : quels symptômes ?Publié le 06/10/2014 - 07h41

Les polypes intestinaux sont de petites excroissances qui siègent dans le côlon. Ils sont le plus souvent bénins, mais pas toujours. Quels sont les symptômes des polypes intestinaux et quels sont les risques de complications ?

Obésité et cancer du côlon ne font pas bon ménage !Publié le 20/11/2000 - 00h00

L'obésité accroît le risque de mortalité par cancer du côlon (ou cancer colorectal). Chez l'homme, le risque de cancer colorectal augmente avec l'indice de masse corporelle (IMC) : il atteint 1,90 avec un IMC supérieur à 32,5 kg/m2, la valeur de référence étant de 22 kg/m2. Chez la femme,...

Plus d'articles