• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    1 avis
  • Témoignages (0)

Cancer du cerveau : le diagnostic

Cancer du cerveau : le diagnostic

Pour poser le diagnostic, l’imagerie médicale est un outil essentiel.

Cancer du cerveau : l’examen clinique

Le médecin interroge d’abord le patient : il récapitule avec lui son histoire médicale, ses antécédents familiaux et les signes cliniques qui pourraient faire suspecter une tumeur au niveau du cerveau.

Ensuite, il pratique un examen clinique. Grâce à lui, le médecin peut explorer les fonctions neurologiques selon la description des symptômes faite par le patient. Il vérifie la qualité de l’ouïe, de la vision, du toucher, de la coordination des gestes, des réflexes… En insistant plus particulièrement sur les fonctions affectées par les symptômes ressentis par le patient.

Pour voir si le patient présente ou non une hypertension intracrânienne, le médecin peut réaliser un fond d’œil : il s’agit d’une inspection de la rétine et de la base du nerf optique (ou « papille ») grâce à une grosse lentille placée entre l’œil et le médecin. Le médecin recherche un œdème, c’est-à-dire un gonflement de la papille qui serait dû à l’hyperpression subie par la boîte crânienne.

Enfin, il prescrit un bilan sanguin pour faire le point sur les éventuelles anomalies biologiques associées : inflammation, modification de la numération formule sanguine (nfs, examen qui permet d’analyser les trois catégories de cellules sanguines : les globules rouges, blancs et les plaquettes), etc.

Cancer du cerveau : l’imagerie

Deux examens d’imagerie sont nécessaires pour établir le diagnostic :

  • En première intention, un scanner ou une tomodensitométrie (TDM) est prescrit. Il est efficace pour repérer 80 % des tumeurs.
  • L’imagerie par résonance magnétique (IRM) permet d’identifier les tumeurs qui auraient échappé au scanner. Elle permet aussi de mieux décrire la tumeur – localisation exacte, taille… – et de prendre des repères pour les traitements locaux qui seront utilisés (chirurgie et/ou radiothérapie). Enfin, l’examen de toutes les images de l’encéphale réalisées grâce à l’IRM permet de repérer d’éventuelles métastases ou localisations secondaires du cancer au niveau du cerveau.

Pour les deux examens, il est parfois nécessaire d’injecter un produit de contraste par voie intraveineuse. Celui-ci permet de rendre certaines structures cérébrales plus visibles et ainsi plus faciles à étudier.

 

Article publié par le 22/01/2010
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Fondation ARC pour la recherche sur le cancer

Cette fiche fait partie du guide Guide Cancer , rubrique Cancer du cerveau

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
article
13471
Cancer du cerveau
Cancer du cerveau : le diagnostic
Pour poser le diagnostic, l’imagerie médicale est un outil essentiel.
http://www.e-sante.fr/cancer-cerveau-diagnostic/guide/603
2010-01-22 01:00:00
http://www.e-sante.fr/sites/default/files/images_articles/13471_0.jpg
intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés
Avatar de aliya
Par aliya 22/02/16 - 22.12
Bonsoir à toutes et tous, Un kyste de 7.5cm sur 4 cm temporal droit au cerveau peut il amener une personne à ce suicider ou faire des tentatives de suicides. Merci d'avance pour vos réponses   
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés

VOTRE COMMUNAUTÉ Cancer du cerveau

Participez aux dernières discussions mises en ligne

  •  Oui il a fallut après de longues années où un côté de mon visage était statique  que le ...

    Par farigoulette 03/02/2013 - 17h26

    0
    réponse
    441 consultations
  • Non, il faut profiter du temps restant..

    Par Anne-01 08/03/2016 - 19h02

    1
    réponse
    165 consultations
  • Bonjour mon mari viens d etre opéré récemment de cette tumeur le 6 mars .début avril il vas ...

    Par coco.R84000 06/04/2015 - 08h06

    2
    réponses
    1069 consultations