Cancer du cerveau : faciliter le diagnostic

Publié par La Fondation ARC le Vendredi 25 Mai 2012 : 12h01
Mis à jour le Mardi 29 Mai 2012 : 09h08

Des chercheurs ont mis au point un test qui pourrait faciliter le diagnostic des cancers du cerveau, en évitant le recours à la biopsie.

© getty

Un test pour remplacer la biopsie et faciliter le diagnostic de cancer du cerveau

PUB

Réaliser un diagnostic précis et vérifier l’efficacité du traitement d’une tumeur cérébrale sans avoir à réaliser une biopsie : cela pourrait prochainement être possible grâce aux travaux de chercheurs américains.

Le Dr Anna Krichevsky et ses collaborateurs (Boston, Etats-Unis) ont en effet mis au point un test permettant de caractériser les lésions du cerveau à l’issue d’une ponction lombaire, en recherchant la présence de certaines molécules dans le liquide céphalorachidien*.

Comme pour tous les cancers, le diagnostic des cancers du cerveau passe pour l’instant obligatoirement par une biopsie : prélever un échantillon de tumeur et étudier les cellules qui la composent est en effet le seul moyen de savoir si une lésion est cancéreuse ou non.

La biopsie permet en outre de préciser la nature de la tumeur et apporte ainsi des informations cruciales pour choisir le traitement à mettre en place.

Hélas, prélever un échantillon de tumeur cérébrale n’est pas un acte anodin. C’est la raison pour laquelle de nombreuses équipes de scientifiques recherchent des biomarqueurs facilement accessibles, dont le dosage pourrait se substituer à la biopsie.

Le Dr Anna Krichevsky et ses collaborateurs ont mis en évidence de tels biomarqueurs dans le liquide céphalorachidien. Il s’agit d’une série de petites molécules nommées microARN. Le dosage de ces petites molécules semble permettre de différencierles tumeurscérébrales malignes des tumeursbénignes, les tumeurs primaires des tumeurs secondaires et les glioblastomes des autres types de tumeurs cérébrales cancéreuses.

Ce test a été évalué avec succès chez 118 patients. Sa fiabilité devra toutefois être vérifiée chez un plus grand nombre de personnes avant qu’il puisse être utilisé plus largement.

* Liquide dans lequel baignent le cerveau et la moelle épinière. Le prélèvement de liquide céphalorachidien est réalisé au cours d'un acte nommé ponction lombaire.

Publié par La Fondation ARC le Vendredi 25 Mai 2012 : 12h01
Mis à jour le Mardi 29 Mai 2012 : 09h08
Source : N. Teplyuk et coll., « Neuro-oncology », édition en ligne du 4 avril 2012.
PUB
PUB
A lire aussi
Cancer du cerveauPublié le 19/03/2003 - 00h00

En matière de cancer du cerveau, il est important de distinguer les tumeurs primitives, les lymphomes et les métastases cérébrales, qui se traitent différemment et n'ont pas toutes le même pronostic.

Ponction lombairePublié le 19/08/2010 - 14h57

La moelle épinière est un faisceau de nerfs partant de la base de l'encéphale et descendant tout le dos. Ces nerfs permettent de commander les muscles et le mouvement ainsi que le sens du toucher. La moelle épinière est protégée par les os de la colonne, et une couche de liquide...

Des chiens détecteurs de cancerPublié le 29/07/2013 - 10h19

Les animaux disposent d’une fonction olfactive particulièrement développée et parfois très étonnante. C’est notamment le cas des chiens capables de détecter une tumeur et ainsi parfois de sauver la vie de leur maître.

Plus d'articles