• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    7 avis
  • Témoignages (0)

Tumeur du cerveau : mollo sur les radios dentaires !

Article publié par Isabelle Eustache le 12/04/2012


Tumeur du cerveau : mollo sur les radios dentaires !

Les radios dentaires, en exposant les patients à des rayons X, peuvent aussi augmenter le risque de tumeur du cerveau. Indispensables aux soins dentaires, les radios sont donc à utiliser avec parcimonie.

Les examens d’imagerie médicale sont de plus en plus fréquents. Il faut dire que la qualité des informations obtenues a révolutionné la médecine. Or les radios et les scanners constituent des sources d’exposition aux rayons ionisants, connus pour augmenter le risque de tumeur cérébrale, notamment de méningiome. C’est pourquoi les examens sont prescrits au cas par cas pour éviter que les patients ne reçoivent trop de rayons. Aujourd’hui, les radios sont couramment pratiquées dans les cabinets dentaires, améliorant la qualité des soins. Or ces radios augmentent encore l’exposition des patients aux rayons X.

Une étude américaine ayant porté sur 1.400 patients atteints d’un méningiome et 1300 sujets témoins, montre que les radios « bitewing » (avec film maintenu entre les dents) peuvent aller jusqu’à doubler le risque d’être touché par un méningiome. Les personnes ayant bénéficié d’une radio bitewing tous les ans ou plus, voient leur risque multiplier par 1,4 à 1,9. Dans le cas d’une radio panoramique, ce risque est multiplié par 2,7 à 3,0 et par 4,9 chez les enfants de moins de 10 ans.

Certes, les doses d’exposition ont été considérablement réduites, mais la prudence impose une utilisation des plus optimales des radios dentaires et de l’imagerie médicale en général.

Chaque examen nécessite de peser les bénéfices et les risques.

Rappelons cependant que, déjà, les dentistes n’abusent pas de l’imagerie avec en moyenne :

  • 1 radio tous les 1 ou 2 ans chez les enfants au maximum,
  • 2 radios par an chez les adolescents,
  • 2 ou 3 radios par an chez les adultes au maximum.

N’hésitez pas à en parler avec votre dentiste afin qu’il vous explique pourquoi une radio s’impose dans votre cas et quels sont vos risques potentiels.

Sources : Claus E. et al., Cancer, avril 2012.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Publi information
Maux de tête à répétition et particulièrement douloureux en position allongée : est-ce grave ?


E-docteur vous aide à identifier les causes probables de vos symptômes, à évaluer le niveau d'urgence et vous fait bénéficier de conseils personnalisés. 
C'est gratuit et anonyme.
                                                                                                                                                 Accédez à e-docteur