Asthme, rhinite et autres allergies

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 07 Mars 2007 : 01h00
Mis à jour le Mardi 24 Mars 2015 : 12h02
-A +A
La fréquence et la gravité des allergies ne cessent de progresser. Qu'il s'agisse de rhinite allergique, d'allergie alimentaire ou d'asthme, ces affections entravent au quotidien la vie sociale et professionnelle des sujets concernés. Le point sur vos connaissances.

1) Il existe différents types de rhinite.

Il existe des rhinites allergiques, mais également des rhinites d'origine infectieuse par exemple.

2) Certaines allergies disparaissent spontanément.

Mais c'est seulement le cas de 10% des allergies, notamment les allergies alimentaires de l'enfant à l'œuf et au lait de vache.

3) La plupart des asthmatiques souffrent aussi de rhinite allergique.

Huit asthmatiques sur dix souffrent également de rhinite allergique. Inversement, 25% des personnes atteintes de rhinite allergique ont aussi de l'asthme. Les deux maladies peuvent apparaître en même temps, mais le plus souvent la rhinite se manifeste isolément pendant plusieurs années avant d'être associée à l'asthme.

4) On peut diagnostiquer une allergie à tout âge, même avant l'âge de 5 ans.

Le diagnostic d'allergie peut être réalisé à tout âge à partir de ce que l'on appelle un bilan allergologique.

5) Une allergie alimentaire peut prédisposer à l'asthme.

Il faut savoir qu’une allergie alimentaire constitue un facteur prédisposant à l'asthme.

6) La pollution atmosphérique constitue un facteur aggravant de l’asthme.

La pollution atmosphérique, comme tous les polluants dont le tabac, ne sont pas des causes d’allergie. Ils constituent en revanche des facteurs aggravant l'asthme et les autres maladies respiratoires.

7) L'allergie peut être mortelle.

Le choc anaphylactique peut être fatal en l'absence de prise en charge immédiate. En France, l'asthme tue encore 900 personnes chaque année (19e Congrès de pneumologie, 1er décembre 2014).

8) La rhinite allergique n’est pas une maladie bénigne.

Elle prédispose à l'asthme. Elle doit donc être diagnostiquée et prise en charge.

9) La rhinite est dite intermittente ou persistante.

Une rhinite est dite intermittente lorsqu'elle se manifeste pendant moins de 3 semaines par an ou moins de 3 jours dans la semaine. Elle est dite persistante lorsqu'elle se manifeste plus de 4 semaines par an et plus de 4 jours par semaine.

10) L'allergie alimentaire ne se manifeste pas toujours dès le tout premier contact avec l'aliment.

Excepté dans le cas des allergies croisées, une allergie alimentaire se manifeste après une phase de sensibilisation, c'est-à-dire après avoir été plusieurs fois en contact avec l'aliment.

11) La rhinite allergique multiplie par trois le risque de développer de l'asthme.

Il faut aussi savoir que la rhinite peut aggraver un asthme si elle n'est pas prise en charge.

12) Les trophallergènes sont des aliments susceptibles de provoquer des allergies.

Les principaux trophallergènes sont : les œufs, le lait, l'arachide, les fruits secs, les fruits exotiques, les poissons, les mollusques, les crustacés, le soja, les épices, les condiments et les céréales.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 07 Mars 2007 : 01h00
Mis à jour le Mardi 24 Mars 2015 : 12h02
Source : Dossier de presse Institut UCB de l'allergie, mars 2007.
A lire aussi
Questions autour de la rhinite Publié le 21/05/2002 - 00h00

Rhinites et Asthme et sont souvent les expressions d'une même allergie. Comment éviter le passage de l'une à l'autre ? Quels sont les traitements efficaces chez l'adultes et chez l'enfant ? Les réponses d'un allergologue et pneumo-pédiatre, le Dr Etienne Bidat (Hôpital Ambroise Paré -...

Asthme : quels sont les signes ? Publié le 05/05/2014 - 08h35

On compte plus de 4 millions d’asthmatiques en France. Une cause allergique est retrouvée dans la grande majorité des cas.Comment reconnaître un asthme ? Quels sont les symptômes typiques de la maladie ?

Alerte allergie : 1 personne sur 4 Publié le 16/04/2007 - 00h00

En France, une personne sur quatre souffre d'allergie. Les personnes concernées doivent reconnaître les symptômes et consulter un médecin. Cette maladie a un impact très négatif sur la qualité de vie et les activités quotidiennes. De plus, le passage de la rhinite allergique à l'asthme, et...

Rhinite allergique : pourquoi désensibiliser ? Publié le 29/05/2006 - 00h00

Éternuements, nez bouché, démangeaisons, les symptômes de la rhinite allergique ne sont pas graves et ils cessent assez facilement avec les traitements pharmacologiques. Mais attention, la rhinite risque d'évoluer vers une sensibilisation multiple et surtout prédispose à l'asthme. La...

Plus d'articles