L'aspirine, oui mais pas trop !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 19 Juillet 2002 : 02h00
-A +A
Abuser de l'aspirine peut se révéler dangereux. Ce médicament est susceptible de multiplier par 2 le risque d'hémorragie digestive.

L'aspirine, ou acide acétylsalicylique, n'est pas une molécule aussi anodine qu'on veut bien le croire. Comme tout médicament, il présente des risques et des contre-indications !Jusqu'à présent, les études indiquaient qu'une prise quotidienne s'accompagnait d'un risque d'hémorragie digestive, quelle que soit la dose employée. Or, deux nouvelles analyses tendent à démontrer que plus la dose est élevée, plus le risque s'accroît. Il est donc fortement recommandé de ne pas recourir à l'automédication. En cas de douleur chronique, consultez un médecin, lui seul pourra vous prescrire le médicament susceptible de vous soulager, ou encore mieux, de vous guérir.Soulignons que ces nouvelles données ne modifient en rien la prescription médicale personnalisée de faibles doses, essentiellement en prévention des maladies cardiovasculaires chez certains patients à risque.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 19 Juillet 2002 : 02h00
Source : US preventive services Task Force, Ann. Intern. Med., 136: 157-60, 2002.
A lire aussi
Médicaments pédiatriques : attention au risque de surdosage Publié le 02/06/2017 - 08h21

Des accidents consécutifs à un surdosage ont été rapportés chez des enfants traités par lévétiracétam, un antiépileptique sous forme de solution buvable. En attendant une modification de la présentation de ce médicament, les parents sont invités à redoubler de vigilance lors de...

Quel médicament prendre contre la douleur ? Publié le 11/05/2009 - 00h00

En cas de douleurs dentaires, de mal de dos ou de maux de tête, on peut s'automédiquer sans risque en achetant librement un médicament antidouleurs. Que faut-il savoir sur ces spécialités pour choisir la bonne sans risquer des effets secondaires ?

Aspirine : quand prévenir l’infarctus protège du cancer Publié le 18/11/2013 - 11h44

La prévention d’une rechute après un infarctus du myocarde associe 3 médicaments clés, une statine, un ou deux antihypertenseurs, et de l’aspirine à faible dose.Bien suivie, cette association peut réduire de 80 % le risque de rechute.Des chercheurs découvrent, en suivant ces malades à...

Plus d'articles