Pas d'aspirine dès le 6e mois de grossesse !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 20 Janvier 2004 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 13 Juin 2014 : 13h13
-A +A
Dès le début du 6e mois de grossesse, les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), dont l'aspirine, sont contre-indiqués. Ce rappel de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé fait suite à la survenue de plusieurs cas de toxicité foetale et/ou néonatale grave après la prise de ces médicaments.

La contre-indication des AINS à partir du début du 6e mois de grossesse figure de longue date sur la notice de ces produits.

Pourtant, les centres régionaux de pharmacovigilance et le centre de renseignements sur les agents tératogènes enregistrent régulièrement des cas d'atteintes graves chez des foetus et/ou nouveau-nés exposés in utero à des AINS pris par la mère en fin de grossesse.

Ces médicaments exercent des effets vasoconstricteurs, notamment au niveau des reins (insuffisance rénale pouvant entraîner la mort) et de l'appareil cardio-pulmonaire (mort foetale in utero, insuffisance cardiaque et/ou hypertension artérielle pulmonaire, parfois mortelle chez le nouveau-né).

Ceux-ci s'observent même pour des prises très brèves (un jour), à posologies usuelles et sont d'autant plus graves que l'exposition est proche de l'accouchement.

En raison de ces conséquences et de la banalisation de la prise d'AINS, notamment d'aspirine, l'Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) rappelle les points suivants :

  • La prescription d'AINS est contre-indiquée à partir du 6e mois de grossesse, même en prise ponctuelle : soit après 24 semaines d'aménorrhée révolues (absence de règles).
  • Cette contre-indication concerne tous les AINS, y compris l'aspirine à doses supérieures ou égales à 500mg/jour et les inhibiteurs de COX2, qu'ils soient sur prescription médicale ou en vente libre, et quelle que soit la voie d'administration.
  • Les coxibs (célécoxib, étoricoxib, parécoxib) ne sont pas contre-indiqués uniquement à partir du 6e mois de grossesse, mais pendant TOUTE la grossesse.
  • Au cours de la grossesse, toute auto-médication est à éviter. En cas de souci adressez-vous à votre médecin. Il trouvera une solution adaptée à votre cas.
  • Il existe des alternatives à ces médicaments pour faire face à des problèmes douloureux ou fébriles, quel que soit le terme de la grossesse (antalgiques, corticoïdes). Demandez conseil à votre médecin.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 20 Janvier 2004 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 13 Juin 2014 : 13h13
Source : " Rappel sur la contre-indication de tous les AINS à partir du début du 6e mois de grossesse ", Lettres aux prescripteurs, Communiqué de l'AFSSAPS, 12 décembre 2003.
A lire aussi
Grossesse : jamais d'aspirine ni d'autres AINS Publié le 23/10/2006 - 00h00

AINS est l'abréviation utilisée pour désigner les anti-inflammatoires non stéroïdiens, dont fait partie l'aspirine. Ces médicaments sont rigoureusement contre-indiqués à partir du 6e mois de grossesse. Malgré les mises en garde, des accidents graves sont encore enregistrés.

Plus d'articles