Prévention cardiovasculaire : aspirine au réveil ou au coucher ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 06 Février 2006 : 01h00
-A +A
À la suite d'un évènement cardiovasculaire, on prescrit de l'aspirine à faible dose afin de prévenir les récidives. L'efficacité de ce traitement a été démontrée. Toutefois, il semblerait que les effets bénéfiques ne se manifestent que lorsqu'elle est prise le soir, au moment du coucher.

Accident cardiovasculaire : l'action préventive de l'aspirine

Les recommandations 2005 de la Haute autorité de santé sont très claires, en l'absence de contre-indication, la prescription d'aspirine à faible dose est indiquée en prévention secondaire chez les patients à risque cardiovasculaire. L'aspirine fait partie des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Son intérêt dans la prévention de l'accident cardiovasculaire est aujourd'hui bien démontré. Toutefois, ses mécanismes d'actions n'ont pas encore été totalement élucidés. Il semblerait qu'il agisse en inhibant l'agrégation plaquettaire et l'élévation de la pression artérielle.

À quel moment de la journée est-il préférable de prendre l'aspirine ?

En revanche, peu d'études se sont intéressées à l'influence du moment d'administration sur son efficacité. Pourtant, des travaux antérieurs ont déjà suggéré une variabilité de l'activité de l'aspirine en fonction du moment de la journée. Et comparativement à une prise matinale, prendre de l'aspirine dans la soirée semblait augmenter ses actions anti-agrégation plaquettaire et anti-hypertenseur. Afin de pousser plus en avant ce phénomène lié à la chronobiologie, une équipe de chercheurs espagnols a recruté plus de 300 patients âgés en moyenne de 46 ans, présentant une hypertension artérielle non encore traitée. Certains patients ont bénéficié de simples conseils hygiénodiététiques, et d'autres d'un traitement par aspirine à faible dose (100mg / jour), à prendre, soit au réveil, soit au coucher. Trois mois tard, la pression artérielle et la fréquence cardiaque ont été mesurées, pendant 48 heures toutes les demi-heures. Chez les sujets ne recevant pas d'aspirine, la pression artérielle n'a pratiquement pas diminué. Chez ceux qui ont pris de l'aspirine au réveil, elle a augmenté légèrement. En revanche, chez les sujets qui ont reçu de l'aspirine au moment du coucher, la pression artérielle a nettement diminué.Notre cycle activité/repos semble donc conditionner l'efficacité de l'aspirine sur la pression artérielle. Et c'est le soir au moment du coucher qu'il faut la prendre afin d'en obtenir le plus grand bénéfice. Rappelons que dans tous les cas, il faut la prendre à faible dose et ne jamais arrêter le traitement de sa propre initiative.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 06 Février 2006 : 01h00
Source : Congrès Hebdo, le Quotidien du Médecin, 20 janvier 2006.
A lire aussi
Aspirine : quand prévenir l’infarctus protège du cancer Publié le 18/11/2013 - 11h44

La prévention d’une rechute après un infarctus du myocarde associe 3 médicaments clés, une statine, un ou deux antihypertenseurs, et de l’aspirine à faible dose.Bien suivie, cette association peut réduire de 80 % le risque de rechute.Des chercheurs découvrent, en suivant ces malades à...

De l'aspirine en cas d'insuffisance coronarienne Publié le 21/12/2001 - 00h00

L'aspirine, par ses propriétés anticoagulantes, est capable de prévenir la formation d'un thrombus (caillot sanguin) dans les coronaires et donc de réduire le risque d'accidents cardiaques. Ainsi, en cas d'insuffisance coronarienne suspectée ou avérée, votre médecin peut être amené à vous...

Ne prenez pas d’aspirine sans bonne raison Publié le 16/01/2012 - 10h54

Après un infarctus du myocarde, prendre de l’aspirine à faible dose est très efficace. L’aspirine présente en effet l’avantage de réduire l’agrégation des plaquettes sanguines, rendant de ce fait le sang plus fluide. Du coup, certains s’imaginent qu’ils peuvent en prendre avant...

Plus d'articles