Anticiper le plaisir, une source d'énergie et de plaisir...

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 30 Juin 2008 : 02h00
-A +A
Pensez à vos prochaines vacances, cela vous fait plaisir. Et c'est encore plus agréable si vous savez où vous irez. Vous pouvez cultiver le plaisir de lire des guides de voyage, d'imaginer le bon temps que vous allez prendre, de lire un roman qui a pour cadre votre lieu de villégiature, ou simplement de rêver…

L'anticipation du plaisir

Si vous préparez une fête pour votre anniversaire, c'est un plaisir que de l'organiser. Et si l'on vous offre une fête surprise sans vous prévenir, vous risquez d'être décu : vous avez raté la moitié du plaisir.Cela paraît logique de prendre déjà du plaisir à anticiper un plaisir qui va survenir. Vous avez rendez-vous avec votre amoureuse, et vous êtes déjà heureux d'y penser.

Cependant, plusieurs éléments sont étonnants dans notre fonctionnement. Le plaisir de l'anticipation est si puissant que l'on peut préférer repousser le moment du plaisir réel pour profiter plus longtemps du plaisir anticipatoire. Une étude l'a démontré, réalisée par Loewenstein en 1993 : quand on vous propose un excellent repas au moment de votre choix, la plupart des participants de l'étude préfèrent différer ce moment plutôt que de le vivre immédiatement. L'être humain a conscience qu'il peut retirer deux plaisirs d'un même événement, et il n'aime pas être privé du premier de ces plaisirs !Pourtant, plus étonnant est le fait que l'on peut anticiper un plaisir dont on sait pertinemment qu'il a peu de chances de se produire. C'est comme si le plaisir de l'anticipation pouvait se suffire à lui-même. Il en est ainsi par exemple pour les jeux comme le loto. Lorsqu'un joueur (non dépendant) achète un ticket, il sait pertinemment qu'il a moins d'une chance sur un million de gagner, autrement dit, quasiment zéro. Mais il prend plaisir à imaginer ce qu'il pourrait faire de cet argent s'il gagnait. D'autres personnes imaginent qu'elles gagnent une médaille d'or, une coupe, une élection juste pour le plaisir, en sachant que cela n'a quasiment aucune chance de survenir.

Et le plaisir de l'anticipation est aussi un moteur extrêmement puissant qui nous pousse à agir pour réaliser nos rêves. Un étudiant qui finit ses études a longtemps rêvé d'accéder enfin à son diplôme. Et un président de la République, quel qu'il soit, a longtemps apprécié le seul plaisir d'imaginer qu'un jour, peut-être, il serait président. Et s'il n'était pas certain qu'il y parvienne, en général, celui qui est à ce poste a ruminé ce plaisir longtemps. Bien sûr, nombreux sont ceux qui fantasment et qui n'arriveront pas jusque-là. La sagesse, c'est de savoir se servir de ces projections fantasmatiques comme autant de moteur d'énergie et de plaisir sans pour autant en faire une condition de réussite et de bonheur. C'est à cette condition que nous pouvons goûter par anticipation beaucoup de plaisirs, en réaliser certains, et continuer à jouir, même de ceux que nous ne réalisons pas.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 30 Juin 2008 : 02h00
Source : Revue " Le monde de l'intelligence " du Printemps 2008 : " Expérimenter le futur ". Une citation : " 12 % de nos réflexions quotidiennes sont en rapport avec l'avenir "... ; LOEWENSTEIN G. F. ; PRELEC D. ; Preferences for sequences of outcomes ; Psychological review 1993, vol. 100, no1, pp. 91-108.
A lire aussi
7 bonnes raisons d'avoir des fantasmes Publié le 08/03/2010 - 00h00

Les fantasmes font partie de la vie sexuelle. Ils ne sont pas seulement une production de notre imaginaire, ils ont une utilité dans notre fonctionnement amoureux. Donc, pas question d'en avoir honte ! Il est plutôt intéressant de comprendre leur rôle afin de les accueillir comme des amis qui...

Ce qui fait durer l'amour Publié le 12/02/2007 - 00h00

L'amour toujours, en rêver, c'est bien, mais ce n'est pas le plus efficace. Certains psychologues se sont penchés sur cette question pour trouver des réponses précises et concrètes. Comment faire durer un couple ?

Quand une femme est-elle prête à réparer son excision ? Publié le 21/01/2008 - 00h00

L'excision, mutilation sexuelle qui consiste à couper une partie du clitoris, a des conséquences psychologiques et physiques importantes. Comme il existe actuellement une intervention de réparation de l'excision, la question se pose de savoir quelles femmes doivent choisir la réparation. Faut-il...

Plus d'articles