Alcool : l’excès nuirait au sommeil

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Vendredi 22 Juin 2018 : 12h31

L'excès d'alcool nuirait au sommeil des buveurs, même occasionnels, alertent des chercheurs du Missouri.

© Istock
PUB

La consommation excessive d'alcool pourrait perturber le sommeil. Des chercheurs de l'université du Missouri ont établi ce lien dans une étude  publiée le 27 mai 2018. L'expérience a porté sur un groupe de souris mâles adultes. Le sommeil des animaux a été examiné pendant et après une séance de binge-drinking.

Surnommé "biture express", ce mode de consommation désigne l'absorption de grandes quantités d'alcool en un temps réduit. Aucun changement sur les mécanismes neuronaux, liés au sommeil, des animaux n'a été noté durant la séance. Ce n'est que quatre heures après la beuverie que les scientifiques ont perçu les premiers changements. Les souris restaient éveillées plus longtemps et leur temps de repos diminuait durant la période de sommeil suivante.

Les chercheurs en ont conclu que le binge-drinking pouvait "perturber l'homéostasie du sommeil et provoquer des troubles du sommeil". Une seule beuverie aurait donc des effets définitifs sur l'organisme. Des résultats qu'il convient de nuancer tant qu'aucune étude sur l'homme n'est réalisée.

 "La consommation d’alcool peut entraîner des pertes de mémoire allant jusqu’au trou noir"

PUB

"Consommé à faibles doses, l’alcool procure une sensation de détente, d’euphorie, voire d’excitation. Il désinhibe et aide à s’affranchir de sa timidité. Il libère la parole et contribue à lâcher-prise. Les réflexes commencent à diminuer" rappelle Alcool Info Service. "Consommé à plus fortes doses, l’alcool provoque l’ivresse. Elle se traduit par une mauvaise coordination des mouvements, une élocution troublée, une diminution des réflexes et de la vigilance, un état de somnolence, etc. La consommation d’alcool peut également entraîner des pertes de mémoire allant jusqu’au trou noir. À très fortes doses, la somnolence peut aller jusqu’au coma éthylique. Il constitue une urgence médicale. Faute de soins, il peut provoquer la mort" conclut l'organisation.

PUB
PUB
A lire aussi
Trop d’alcool fragilise la mémoirePublié le 27/01/2014 - 07h30

Boire trop d’alcool tous les jours, surtout à partir de 50 ans, finit par détériorer la mémoire de manière mesurable.Cette hypothèse, étayée par de nombreux arguments, est maintenant confirmée par l’Inserm qui en apporte la preuve avec une étude ayant suivi plus de 5000 hommes et plus
...

Vous grignotez la nuit ?Publié le 19/01/2016 - 20h32

Attention ! Ca n’est pas top pour votre cerveau.Le grignotage dans la journée perturbe l’équilibre alimentaire et est une des sources de prise de poids, ça c’est bien connu et je vous ai déjà souvent alertés à ce sujet.Mais grignoter la nuit, ça déboussole le cerveau. 

Plus d'articles