13 recommandations pour se prémunir d'Alzheimer

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 05 Janvier 2009 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 21 Avril 2016 : 12h05
-A +A

Pour l'instant, nous ne disposons pas de traitement véritablement efficace pour contrer la maladie d'Alzheimer. D'où l'intérêt de la prévention qui, elle, progresse rapidement. Et comme le suggère une nouvelle étude francaise, il est préférable de s'y prendre assez tôt, dans la mesure où les premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer apparaissent dix ans avant le diagnostic.

Maladie d'Alzheimer : un diagnostic très long

Le déclin des performances intellectuelles débute 10 ans avant le diagnostic de la maladie d'Alzheimer.

Dans le cadre d'une étude française de grande envergure, 3.800 personnes de plus de 65 ans ont été suivies durant 14 ans. Tous les 1 à 3 ans, elles passaient des tests neuropsychologiques. Au terme du suivi, un diagnostic de maladie d'Alzheimer a été établi chez 350 personnes.

Par comparaison aux sujets restés indemnes de toute démence, les chercheurs constatent que les résultats aux tests commencent à baisser 10 à 13 années avant le diagnostic d'Alzheimer. Plus précisément, les troubles de la mémoire et les sentiments dépressifs s'expriment 8 à 10 ans avant le diagnostic formel. Quant aux difficultés dans la réalisation des taches peu complexes comme téléphoner, utiliser les transports ou prendre ses médicaments, elles apparaissent 5 à 6 ans et demi avant le début officiel de la maladie.

Comme les traitements capables de guérir la maladie d'Alzheimer ne sont pas encore disponibles, les personnes actuellement âgées d'une cinquantaine d'années (et les plus jeunes), ont tout à gagner à appliquer des mesures de prévention de la maladie d'Alzheimer.

Bonne nouvelle, elles existent, commencent à être nombreuses et bien validées. Elles ont été listées dès 2008 par les Drs Philippe Presles et Catherine Solano dans leur livre intitulé "Prévenir" et elles sont toujours valables aujourd'hui.

Quels sont les conseils préventifs de la maladie d'Alzheimer ?

1. Évitez les chocs au cerveau. En voiture, mettez toujours votre ceinture de sécurité, et si vous pratiquez un sport à risque, mettez un casque. Et évidement pour faire du vélo ou du roller.

2. Soyez actif. Marchez au minimum 30 minutes par jour. Pratiquez également des activités manuelles variées, intellectuelles et culturelles.

3. Évitez le surpoids. Maintenez un indice de masse corporelle (IMC) inférieur à 25. Pour connaître votre IMC, divisez deux fois votre poids (en kg) par votre taille (en m). Par exemple, si vous pesez 61 kg pour 1,72m, votre IMC est de 61/(1,72x1,72), soit 20,6.

4. Mangez du poisson. Au moins deux fois par semaine, si possible trois fois par semaine en privilégiant les petits poissons.

5. Évitez les mauvaises graisses : les graisses saturées (viandes, beurre, crèmes glacées, viennoiseries) et les graisses trans-insaturées (pâtisseries industrielles ou margarines contenant des graisses hydrogénées).

6. Mangez de bonnes graisses : privilégiez les huiles de colza ou de noix.

7. Mangez souvent des légumes et des fruits ainsi que des aliments à base de noix, huiles végétales, légumes secs, pain complet.

8. Ne fumez pas.

9. Buvez de l'alcool avec une extrême modération et évitez les ivresses : pas plus d'1 à 6 verres d'alcool par semaine en respectant au moins un jour d'abstinence.

10. Si vous suivez un traitement hormonal substitutif de la ménopause, privilégiez les hormones naturelles, et pour une durée limitée.

11. Si vous présentez des symptômes gênants de l'andropause (équivalent de la ménopause chez les hommes), faites-vous traiter.

12. Si vous souffrez de rhumatismes, prenez des anti-inflammatoires. Faites de même dès que vous êtes fiévreux ou grippé.

13. Et enfin, vivez en couple !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 05 Janvier 2009 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 21 Avril 2016 : 12h05
Source : Amieva H, et coll., Annals of Neurology, 64 (5) : 492-8, 2008
A lire aussi
Obésité Publié le 06/09/2001 - 00h00

L'obésité est un problème de santé qui, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), atteint des proportions endémiques dans le monde et représente une menace sérieuse en matière de santé publique.

Ménopause : bien dans son assiette Publié le 04/12/2006 - 00h00

La ménopause s'accompagne de grands changements physiologiques et psychiques. Comme à tous les âges de la vie, l'alimentation joue un rôle très important. Quelques conseils alimentaires pour vivre votre ménopause, cette nouvelle période de la vie.

C'est facile de manger moins de graisses saturées ! Publié le 27/04/2009 - 00h00

En matière d'alimentation rien n'est mauvais, tout est question de modération. Concernant les graisses saturées, nous avons une fâcheuse tendance à en consommer trop, résultat de l'évolution de nos habitudes alimentaires. Or si un peu de graisses saturées est nécessaire, point trop n'en...

Plus d'articles