Vidéo scandale sur le suicide

La diffusion d'une vidéo montrant comment se suicider a déclenché une violente controverse aux États-Unis d'Amérique.
PUB

Cette vidéo de 34 minutes avait été réalisée par un ancien journaliste anglais, Derek Humphry, fondateur d'une association américaine sur le droit de mourir et auteur d'un guide destiné aux personnes en phase terminale pour se supprimer. Elle a été diffusée sur une chaîne câblée de l'état de l'Oregon. Elle décrivait les moyens les plus efficaces pour se suicider et dressait une des substances les plus " utiles ", avec les dosages adéquats, par ordre " d'efficacité ". Elle donnait des renseignements pour obtenir illégalement ces substances et la recette d'un " drug pudding " (gâteau aux médicaments). Et elle montrait aux téléspectateurs comment porter un masque ou un sac plastique pour s'étouffer.

PUB
PUB

L'État de l'Oregon autorise le suicide

L'Oregon est le seul état américain à autoriser le suicide " assisté médicalement ". Une loi sur la Mort dans la Dignité y a été votée en 1994, et réaffirmée en 1997. Mais même des défenseurs de cette loi s'opposent à la vidéo. Ils la qualifient d'irresponsable, estimant qu'elle pourrait influencer les malades atteints de dépression, et légitimer le suicide comme un moyen pour se débarrasser de ses problèmes. Barbara Coombs Lee, directrice d'une organisation dont le but est de soulager la douleur des malades en phase terminale et leur donner le droit de mourir dans la dignité, a remarqué: " Les malades en phase terminale, qui sont les téléspectateurs concernés, méritent mieux que cette quincaillerie et que la mort dans le secret en dehors de leur famille."

La provocation au suicide est interdite en France

En France, une controverse analogue avait suivi la parution du livre " Suicide mode d'emploi " de Claude Guillon et Yves Le Bonnec, en 1982. Il avait été censuré, et les députés avaient ensuite ainsi adopté le 31 décembre 1987 un texte visant à interdire la provocation au suicide. Malgré la loi, l'ouvrage a été réédité fin 1989. Le tribunal correctionnel de Paris a finalement confirmé la condamnation de 1987 en février 1995.

Publié le 21 Mars 2000
Source : Josefson D.
Voir + de sources
" Video guide to suicide is show on television " BMJ 2000 ; 320 (12 février) : 398 Site Internet de l'Adis (Association de Défense contre L'Incitation au Suicide) consulté à l'adresse : http://www.infosuicide.org/jnps/ladis.htm