Vertiges : la névrite vestibulaire

© Istock
Les vertiges et les troubles de l'audition sont souvent liés puisque l'oreille interne est l'organe de l'équilibre. Les vertiges peuvent avoir plusieurs origines. La névrite vestibulaire fait partie des causes les plus fréquentes. Elle se caractérise par une sensation de vertige permanente et intense.
Publicité

Quels sont les symptômes de la névrite vestibulaire ?

La névrite vestibulaire est due à une inflammation du nerf auditif, innervant la partie de l'oreille interne appelée vestibule. L'origine de cette inflammation est la plupart du temps virale. Les symptômes provoqués par cette infection sont représentés par l'apparition brutale de grands vertiges rotatoires, accompagnés de nausées, de vomissements et d'un nystagmus (mouvements involontaires des yeux lors de déplacements latéraux). Le sujet ne peut généralement pas se lever, ni accomplir ses activités quotidiennes.

Publicité
Publicité

Comment traiter une névrite vestibulaire ?

L'origine de la névrite vestibulaire étant virale, elle guérit généralement spontanément en quelques jours, mais les signes peuvent persister plus longtemps. Pour soulager les vertiges, on peut toutefois proposer un traitement symptomatique à base de médicaments anti-vertigineux et anti-nauséeux. Une rééducation vestibulaire par un kinésithérapeute spécialisé peut aussi aider à la récupération rapide des troubles de l'équilibre. Celle-ci peut durer plusieurs semaines. La névrite vestibulaire est une affection bénigne, mais très invalidante jusqu'à la disparition complète des symptômes.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 07 Septembre 2018 : 18h02