Vaccin anti-covid : Un médecin qui a eu une réaction allergique, appelle à faire attention

Un oncologue de Dr Hossein Sadrzadeh, allergique aux crustacés, a fait une sévère réaction après avoir reçu le vaccin contre la COVID-19 de Moderna. Il a décrit sa mésaventure dans la presse et a donné des conseils pour éviter qu’elle se reproduise chez d'autres.
© Adobe Stock
Sommaire

Aux USA, la campagne de vaccinations contre la COVID-19 mis en place dans l'espoir de mettre un terme à la pandémie a débuté mi-décembre. Le Dr Hossein Sadrzadeh, oncologue de Boston, en a profité le 24 décembre dernier. Malheureusement, l'homme connu pour être allergique aux crustacés a rapidement souffert d'un effet secondaire rare : il a ressenti les prémices d'un choc anaphylactique. Si au moins 6 complications de ce genre ont été rapportées avec le vaccin de Pfizer, il s’agit du premier cas signalé avec celui de Moderna. 

Rythme cardiaque accéléré, picotement : le médecin détaille sa réaction au vaccin

Le médecin s'est confié sur sa réaction allergique dans la presse américaine. Quelques minutes après l’injection, sa fréquence cardiaque avait atteint les 150 battements par minute, soit environ deux fois sa cadence normale. Il a ensuite ressenti des picotements dans la langue puis elle s’est engourdie. En peu de temps, il a été trempé en raison de sueurs froides. Selon ses dires, il se sentait étourdi et faible. Sa tension artérielle a également chuté.

"C'était la même réaction anaphylactique que j'éprouve avec les crustacés", a expliqué le Dr Sadrzadeh au New York Times.

Le professionnel de la santé a alors eu le réflexe d’utiliser son EpiPen, traitement d'urgence des réactions allergiques sévères présenté sous la forme d’un stylo auto-injecteur. Il a ensuite été conduit aux urgences, où il a reçu plusieurs médicaments, dont des stéroïdes et du Benadryl pour calmer ses symptômes.

Un compte rendu de sa visite précise qu'il souffrait alors "d’essoufflement, d’étourdissements, de palpitations et d’engourdissement"

Dans un communiqué, David Kibbe, le porte-parole du Boston Medical Center, a confirmé que l’oncologue avait reçu le vaccin de Moderna. Il a ajouté que le médecin "avait l'impression de développer une réaction allergique et était autorisé à s'auto-administrer son EpiPen personnel. Il a été emmené au service des urgences, évalué, traité, surveillé puis renvoyé chez lui", quatre heures plus tard.

Si le docteur Hossein Sadrzadeh allait bien dès le lendemain, il ne veut pas que "quelqu'un d'autre traverse ça" et a donné ses mises en garde. 

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.