Les troubles de la mémoire annoncent la démence

Il est habituel de rencontrer avec l'âge des troubles de la mémoire. S'en plaindre trop l'est moins et peut annoncer la mise en place d'une démence dans les deux ans.
PUB

Démence ou vieillissement ?

La démence se définit comme un état d'altération progressive et irréversible des fonctions cérébrales. Ses principales causes sont la maladie d'Alzheimer, les accidents vasculaires cérébraux répétés, l'alcool, ou plus rarement la maladie de Parkinson. Le vieillissement est quant à lui un phénomène normal, responsable du déclin de l'ensemble de nos fonctions, dont nos performances de mémorisation. C'est pourquoi avec l'âge, les troubles de la mémoire sont considérés comme classiques, voire bénins.

PUB
PUB

La plainte mnésique doit alerter !

On estime que la plainte mnésique (plainte en rapport avec les troubles de la mémoire) concerne entre 25 % et 50 % des sujets âgés. Augmentant avec l'âge, elle est plus importante chez les femmes et dépend du niveau d'éducation.Une étude récente a démontré que lorsque cette plainte s'exprime réellement, il existe un risque majoré d'évolution vers la démence. Par ailleurs, cet état démentiel est susceptible de se manifester rapidement: dans les deux ans à venir ! On ne peut donc plus systématiquement considérer les troubles mnésiques comme un simple fait banal du grand âge: il faut suivre son évolution et une consultation s'impose. Le médecin pourra alors facilement confirmer et quantifier les perturbations par des tests neuropsychologiques validés, et proposer une surveillance si nécessaire.

Publié par Dr Stéphanie Lehmann, gérontologue le Lundi 22 Janvier 2001 : 01h00
Source : Jonker, Intern. J. Geriatric Psy., 2000, 11: 983-991.