Troubles intestinaux : des femmes actives, anxieuses et stressées
Sommaire

Comportement du tout ou rien

L'analyse a porté sur une population de 620 sujets. Chez certains d'entre eux, une colopathie fonctionnelle a été identifiée, majoritairement des femmes (76%). Ces personnes étaient clairement plus anxieuses et plus stressées que les autres au moment de leurs troubles. Elles avaient également tendance à minimiser les symptômes afin de pouvoir poursuivre leur activité professionnelle. C'est ce que l'on appelle le comportement du tout ou rien, le sujet se surpassant au travail au-delà de ses propres forces. Il existe donc des facteurs qui prédisposent au syndrome du côlon irritable : le sexe féminin, l'anxiété, le stress, le perfectionnisme négatif et le comportement du tout ou rien. En revanche, la dépression n'était aucunement associée aux troubles intestinaux. La personnalité joue de façon certaine, un rôle favorisant les troubles digestifs. La thérapie comportementale cognitive pourrait ainsi trouver une place intéressante dans la prévention et la prise en charge du côlon irritable.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Spence M.J. et coll., Gut, février 2007.