Travailleurs de nuit : imposez-vous une bonne hygiène veille-sommeil

Les personnes qui travaillent de nuit doivent être productives pendant une période normalement réservée au sommeil. Pour que ce mode de vie n'exerce pas à long terme une action néfaste sur leur santé et leur vie familiale et professionnelle, il est important qu'elles observent une parfaite hygiène de sommeil.
PUB

Près de 50% des travailleurs de nuit sont actifs dans l'industrie et la boulangerie. L'adaptation à ce rythme de vie inversé est très variable: certains s'y font, d'autres jamais. Selon une étude canadienne, 70% des travailleurs de nuit tolèrent cet horaire pendant un certain temps, tandis que 20% présentent des problèmes sévères qui les obligent rapidement à abandonner ce type de travail. Pour éviter le pic de somnolence qui se situe entre 1h et 5h du matin, une bonne hygiène veille-sommeil est indispensable. Quelques conseils.

Préservez votre sommeil

  • Avant d'entamer une période de travail de nuit, faites une sieste. Ce sera tout bénéfice pour la vigilance nocturne au cours de votre première nuit de travail.
  • De manière générale, ne forcez pas sur le café, en consommer trop vous rendra nerveux, et n'en buvez jamais après minuit, il vous empêchera de dormir au matin après votre nuit de travail.
  • Travaillez dans un endroit bien éclairé.
  • Après votre nuit de travail, si vous devez prendre le volant pour rentrer chez vous, évitez de mettre le chauffage à fond, la chaleur engourdit. Aérez l'habitacle et laissez même votre vitre entrouverte.
  • De retour chez vous, essayez de recréer au mieux les conditions du sommeil de nuit. Fermez les rideaux et les volets, portez éventuellement un masque de sommeil, coupez le téléphone et la sonnette de la porte d'entrée ou recourez aux boules Quiès, prévenez amis et familles de ne pas vous déranger. Une fois réveillé, ne négligez pas les activités sportives et de loisirs nécessaires à votre bien-être.

Gardez un rythme de repas normal

  • Prenez le repas principal du soir à la maison avant de partir et pas une collation à la maison et une collation sur votre lieu de travail avant de vous y mettre.
  • Autorisez-vous une collation entre 1h et 3h du matin pour conserver un niveau de vigilance approprié mais ne grignotez pas toute la nuit. Privilégiez les apports protido-glucidiques (pain/poulet par exemple).
  • Buvez régulièrement de l'eau tout au long de la nuit.
  • De retour à la maison et avant d'aller dormir, prenez un petit-déjeuner léger comprenant une boisson chaude sucrée (chocolat chaud, infusion).
  • Le repas de midi sera traditionnel et pris après le sommeil du matin.
Publié le 08 Novembre 2005
Auteurs : Claudine De Kock, journaliste santé