Travailler chez soi : rêve ou cauchemar ?

Traducteur, journaliste, secrétaire… Les professions que l'on peut exercer depuis son domicile sont nombreuses et se multiplient avec Internet. Le rêve… ? Pas si sûr !
Publicité

Une liberté... à bien gérer !

Près de 400.000 personnes en France travailleraient depuis leur domicile. Martine, traductrice, y trouve beaucoup d'avantages : « j'ai une très grande liberté d'organisation, je choisis mes horaires et je n'ai pas à supporter toutes les petites mesquineries de bureau ». Elle économise de plus beaucoup de temps de transport, puisque son lieu de travail se trouve à cinq mètres de sa chambre.Une qualité de vie qui peut faire rêver, mais qui comporte également des inconvénients. En effet, pas facile de résister à la tentation de s'affaler devant la télé au premier coup de pompe ou de ne pas prolonger la grasse matinée les matins d'hiver. Pour Martine, « il n'y a pas de limite entre la vie professionnelle et la vie privée, et quand on a de jeunes enfants, c'est difficile à gérer ».

Publicité
Publicité

Construire son espace professionnel

Pour avoir une chance de s'en sortir, il faut « une pièce à soi et une très grande rigueur », souligne la traductrice. Installez votre bureau dans une pièce où personne ne pourra vous déranger, avec une ligne de téléphone et un ordinateur réservés à votre usage professionnel. Vous devez par ailleurs savoir vous fixer des objectifs quotidiens et vous y tenir, sinon vous serez vite submergé. En l'absence de collègues, veillez aussi à ne pas vous retrouver trop isolé. Privilégiez pour cela les activités à l'extérieur et gardez contact avec d'anciens élèves de votre école ou d'anciens collègues. Ils sauront vous tenir au courant de l'actualité de votre profession et vous pourrez toujours leur demander quelques tuyaux pour finir un travail difficile !

Publié par Psychonet Production le Mercredi 18 Septembre 2002 : 02h00