Traitement hormonal substitutif de la ménopause : critiques et précisions

Début décembre, suite aux nouvelles données concernant le traitement hormonal substitutif (THS) chez la femme ménopausée, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) a formulée de nouvelles recommandations. Après en avoir pris connaissance, l'Association française pour l'étude de la ménopause (AFEM), a approuvé certains points, en souhaite d'autres et a émis certaines réserves spécifiques. Son communiqué de presse mérite d'être cité.
Publicité

L'AFEM approuve les recommandations suivantes :

  • « le THS peut être prescrit à la dose minimale efficace en cas de troubles climatériques gênants (bouffé de chaleur, sécheresse vaginale, troubles de l'humeur, anxiété, etc.), à des femmes informées et qui le souhaitent ;
  • le THS n'est pas recommandé chez les femmes ne présentant pas de symptômes climatériques ;
  • les femmes sous traitement depuis plusieurs années doivent revoir leur médecin pour réévaluer l'intérêt de poursuivre, de modifier ou de suspendre celui-ci.

Souhaite apporter les précisions suivantes :

  • le THS peut être poursuivi tant que durent les symptômes de carence estrogénique, sans limitation arbitraire de durée ;
  • le THS peut être périodiquement suspendu afin de vérifier la persistance ou non de ces symptômes ;
  • l'arrêt d'un THS ne devra en aucun cas s'accompagner d'un relâchement des examens habituels de dépistage, celui du cancer du sein notamment, systématique au delà de 40 ans.
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 31 Décembre 2003 : 01h00
Source : Communiqué de presse l'Association française pour l'étude de la ménopause (AFEM) à propos des nouvelles recommandations de l'AFSSAPS sur le THS, le 8 décembre 2003.