Le traitement de fond de la migraine : en pratique que faut-il savoir ?

La migraine est un problème de santé publique fortement sous-estimé. Elle touche actuellement 7 millions de Français. Or, seule la moitié d'entre eux consulte. Pourtant, elle atteint majoritairement les sujets actifs et se répercute directement sur leur travail avec une diminution de la concentration lors de la crise allant jusqu'à l'incapacité d'exercer les activités habituelles. Les traitements de fond existent, mais ils sont largement sous-employés : seuls 7% des migraineux les utilisent !
PUB

Abus d'antalgiques : risque d'évolution en céphalée chronique quotidienne !

Un migraineux qui déclare prendre plus de 2 fois par semaine un médicament antalgique pour atténuer sa douleur, devrait bénéficier d'un traitement de fond et d'un suivi régulier. En effet, l'abus de médicaments pris de façon désordonnée risque de transformer la maladie en céphalée chronique quotidienne.

PUB
PUB

Un traitement de fond à partir de 2 crises mensuelles invalidantes

Le traitement de fond s'adresse aux patients souffrant de crises fréquentes (au moins 2 par mois) et invalidantes. En premier lieu, votre médecin peut vous prescrire de la dihydroergotamine (DHE). A raison de 10mg par jour, cette substance est généralement bien tolérée. Il peut également être amené à vous proposer un bêtabloquant (métoprolol ou propranolol). Les autres thérapeutiques ne sont utilisées qu'en cas d'échec de la DHE et/ou des bêtabloquants (méthysergide, oxétérone, pizotifène, flunarizine, indoramine, antidépresseur tricyclique à faible dose). Votre réponse au traitement n'est pas prédictive. Elle dépend des caractéristiques et de l'index thérapeutique du médicament.

Publié le 23 Avril 2001
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Revue Neurol, 2000, 156 : 1106-12.
Voir + de sources
Atelier organisé par les laboratoires Schwarz Pharma, Communication M. Lantéri-Minet et H.Alchaar du CHU de Nice.