Trackers d’activité : pas un pas sans eux !

© Istock

Il s’est vendu 800 000 trackers d’activité l’an dernier, soit le double de 2014. Bracelets et montres connectées ont le vent en poupe, notamment pour aider chacun à atteindre ses 10 000 pas par jour ainsi que le recommande l’OMS. Mais lequel choisir ? Pour quelle activité ? Et peut-on s’en passer ? On vous en dit plus.

PUB

Trackers d’activité : bracelet ou montres ?

Tout dépend de votre style de vie, de votre motivation, de vos objectifs. Les fonctionnalités des trackers d’activité, leur prix, ne sont pas les mêmes. « Le bracelet podomètre est parfait pour une sportive débutante qui a besoin d’un petit coup de pouce pour se motiver à bouger et connaître le nombre de pas effectués par jour, les calories brûlées, ou pour une sportive plus régulière qui souhaite évaluer ses séances de jogging ou de sport en salle. Les montres GPS sont, en revanche, un peu le couteau suisse de celles et ceux qui recherchent la performance et qui ont besoin d’enregistrer tous les paramètres de leurs entraînement, distance parcourue, allure, dénivelé, calories brûlées pour le running par exemple », indique Florence Heimburger, addict à la course à pied qui a publié Mon Cahier Running (Solar Éditions).

PUB
PUB

Quels critères retenir pour choisir son tracker d’activité?

Avant d’acheter l’un ou l’autre, un certain nombre d’éléments sont à prendre en compte :

  • le poids de l’appareil, qui ne doit pas être trop lourd, la taille et la qualité de l’écran, qui doit permettre de lire facilement les informations idéalement verticalement et horizontalement.
  • L’autonomie de la batterie est un critère important car rien de plus frustrant qu’un appareil qui s’arrête en pleine activité !
  • L’étanchéité sous la pluie ou sous la douche,
  • et aussi le look qui vous incitera un peu plus à le porter toute la journée…

Les fonctionnalités sont évidemment un critère essentiel. Préférez celles qui vous proposent des alertes personnalisables et paramétrables. Certaines montres fournissent la fréquence cardiaque au poignet, d’autres doivent être reliées à un cardio-fréquencemètre annexe : l’important est de faire correspondre les performances de l’appareil avec vos besoins.

Publié le 10 Juin 2016 | Mis à jour le 10 Juin 2016
Auteur(s) : Lena Rose, journaliste santé
Source : "Trackers d’activité : pas un pas sans eux !", Magazine Côté Santé N° 101 mai/juin 2016.