Le thermalisme et tous ses atouts
Sommaire

La marche à suivre

Une fois la cure prescrite, la station choisie et le formulaire de demande de prise en charge rempli par un médecin, ou un chirurgien-dentiste dans le cas des affections des muqueuses buccolinguales, envoyez-le à votre caisse d’Assurance maladie.

Si vous n’avez pas de réponse dans les 15 jours, l’accord est acquis.

  • Contactez l’établissement thermal pour vous inscrire à la période de votre choix, le médecin thermal de la station pour prendre rendez-vous le jour de votre arrivée et l’office du tourisme pour choisir un hébergement qui vous convient.
  • Les modalités de prise en charge varient selon qu’il s’agit du régime général de la Sécurité sociale ou de régimes particuliers (agricole, minier, marinier, commerce, travailleur indépendant).
  • Tous les établissements thermaux appliquent le tiers payant. Le taux de remboursement est de 65 % pour le traitement thermal et de 70 % pour les honoraires médicaux, mais de 100 % pour les maladies professionnelles et les accidents du travail.
  • Le remboursement des frais d’hébergement et de transport est sous condition de ressources, dont le plafond est fixé chaque année. Sauf là encore pour les maladies professionnelles ou les accidents du travail.

Pourquoi ce programme pour diabétiques ?

Avis d’expert : Dr Thierry Hanh Nutritionniste, Pôle santé de Vichy.

C’est la suite logique de l’étude Maâthermes, menée dans 5 centres thermaux, dont Vichy, que j’ai coordonnée. Le diabète de type 2 étant dû au surpoids et à la sédentarité, les diabétiques peuvent tirer bénéfice d’une cure thermale conventionnée, pour affections digestives et métaboliques-surcharge pondérale.

Une perte de poids supérieure ou égale à 5 % de poids corporel, surtout associée à une remise en activité physique, permet d’abaisser les chiffres de la glycémie, voire de diminuer le traitement. Mais un programme diabète associé les aidera à mieux prévenir les complications.

En quoi consiste le programme diabète ?

Ce complément de la cure, non pris en charge par l’Assurance maladie (supplément 253 €), comprend consultations avec des diététiciennes, conférences et ateliers (alimentation, autosurveillance de la glycémie, prévention du pied diabétique avec un podologue), activités physiques.

Il existe aussi de petits séjours diabète de 6, 9 ou 12 jours, à la charge du curiste.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Magazine Bien-Etre & Santé