La thalasso au masculin

Les hommes sont de plus en plus nombreux à plonger pour une thalasso... Et la thalasso le leur rend bien ! Les centres mettent en place des cures au masculin - cocktails de bien-être, de soins esthétiques et de sport.
PUB

La thalasso au masculin : les soins relaxants

Parce qu'ils fréquentent désormais les spas ou les instituts de beauté, les hommes sont plus à l'aise qu'avant avec la cure de thalasso. Au menu, pendant un week end ou une semaine, une parenthèse bien-être qui commence avec les soins marins classiques. Bains hydromassants, jets sous-marins, enveloppement d'algues, modelage à affusion ou massages venus d'ailleurs (réflexologie plantaire, shiatsu ou massage thaï)… Détendez-vous : on s'occupe de vous ! Evidemment, tous ces soins s'adaptent aux besoins spécifiques des hommes : puissance des jets, pression des massages, etc. Au fil des jours, le corps s'assouplit, l'organisme élimine ses toxines et fait le plein de minéraux. Sans oublier les bienfaits de l'air marin, qui vient encore doper l'organisme… Grâce à la thalasso au masculin, Messieurs, oubliez votre stress et retrouvez votre tonus !

PUB
PUB

La thalasso au masculin : les soins de beauté

Masque du visage à l'argile purifiant, soin contour des yeux express, soin esthétique du dos, gommage ou encore modelage du corps aux huiles essentielles tonifiantes… La carte des soins de beauté pour hommes proposée en thalasso ne cesse de s'enrichir. Ces soins s'effectuent à l'espace spa ou à l'institut de beauté (selon les infrastructures). Vous ne savez pas lequel choisir ? N'hésitez pas à en parler avec une esthéticienne : elle vous guidera selon vos envies et les besoins de votre peau. Souvent, dans une cure spécifique pour hommes, deux soins de beauté sont inclus dans le forfait : réservez-les de préférence à la fin de votre séjour. Ainsi, vous repartirez chez vous l'esprit léger, le corps tonique mais aussi la peau radieuse ! A noter, un salon de coiffure et un barbier viennent parfois compléter les soins esthétiques.

Publié par Emilie Veyretout, journaliste beauté le Lundi 29 Décembre 2008 : 01h00