Tartines du petit déjeuner : on met quoi dessus ?
Sommaire

Pain et fromage blanc ?

 

Du pain de campagne ou aux céréales légèrement toasté, recouvert d’une belle cuillerée à soupe de fromage blanc et d’un petit filet de miel liquide (1 cuillerée à café), voilà qui peut être délicieux.

Et très bien équilibré de surcroît ! Le fromage blanc apporte un peu de protéines qui, avec celles du pain, contribueront à la satiété : toute fringale est exclue jusqu’à l’heure du déjeuner.

Si l’on y ajoute quelques fruits : fraises, abricots ou figues coupées en morceaux pendant leur saison, pomme ou poire en hiver, on aura des tartines vitaminées et originales !

 

Pain et fromage fermenté ?

Pour ceux et celles qui ont le bec salé !

On tartine des tranches de pain complet d’un bon fromage à pâte molle, genre camembert de Normandie (AOC), brie de Meaux ou de Melun faits à cœur, chèvre bien moelleux. Mais sans beurre, sinon, elles seront vraiment trop grasses.

Aucun risque de fringale puisqu’il n’y a pas de sucre. Avec un IG très bas, ces tartines sont exemplaires. En plus, elles apportent un peu de calcium, ce qui n’est pas plus mal !

Pour les enfants, mieux vaut se dispenser d’utiliser un de ces « fromages pour les kids» industriels, genre Kiri et autres qui renferment des additifs (alors qu’il n’y en a pas dans les fromages traditionnels) et qui sont aussi beaucoup plus gras.

 

De toute façon, quelle que soit leur garniture, le secret des bonnes tartines du petit déjeuner réside dans la qualité du pain et dans sa fraîcheur.

 

Pour ne pas en manquer, gardez toujours, au congélateur, une provision de tranches de pain complet ou aux céréales emballées individuellement dans du papier film.

 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :