Tabac et risque de DMLA

On n'en finit pas de rallonger la liste des méfaits du tabac ! Après les cancers, les maladies cardiovasculaires et respiratoires, les maladies parodontales, le vieillissement cutané et la baisse de l'acuité visuelle du fait d'une DMLA.
Publicité

C'est une équipe australienne qui apporte la preuve que le tabagisme accroît les risques d'apparition d'une Dégénérescence Maculaire liée à l'Age, ou DMLA. Principale cause de déficit visuel chez la personne âgée, la DMLA se traduit par une diminution indolore de la vision centrale, d'apparition lente ou relativement brutale. L'installation lente est la règle générale si bien que la DMLA est insidieuse: très progressivement, les personnesatteintes de cette pathologie ne parviennent plus à exécuter certaines activités de la vie quotidienne comme lire ou conduire sa voiture. Toutefois, elles ne perdront jamais complètement la vue: conservant une certaine acuité visuelle périphérique et la vision des couleurs. En revanche, la vision centrale peut devenir quasi nulle.

Publicité
Publicité

Le traitement fait appel à l'électrocoagulation par laser des néovaisseaux qui se sont constitués au niveau de la macula, autrement dit la partie centrale de la rétine. Le traitement sera d'autant plus efficace qu'il sera précoce, ce qui permet de rappeler une nouvelle fois que l'examen ophtalmologique doit faire partie du bilan de santé régulièrement pratiqué à partir d'un certain âge.

La cause de la DMLA n'est pas connue mais ce travail australien confirme un fait probant: le tabac accroît le risque de façon sensible puisque les auteurs considèrent que les personnes qui ont fumé régulièrement durant 40 ans ont un risque 2,4 fois plus élevé de développer une DMLA qu'un non-fumeur.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 25 Février 2002 : 01h00