Tabac et douleurs

Des enquêtes épidémiologiques ont conclu à une corrélation positive entre le tabagisme et différents syndromes douloureux régionaux, incluant notamment les douleurs au niveau du rachis lombaire ou cervical.
Publicité

Une équipe britannique a cherché à préciser ces notions en interrogeant par voie postale plus de 22 000 sujets adultes, d'âge compris entre 16 et 64 ans, recrutés dans la patientèle de 34 médecins généralistes et au sein des armées britanniques. Les questions ont porté essentiellement sur la consommation en tabac et sur l'existence de phénomènes douloureux durant les douze mois précédents, douleurs ayant concerné la région lombaire, le cou ou les membres.

Quels qu'aient été les sites douloureux considérés et le sexe des 12 907 sujets étudiés, la consommation passée ou actuelle de tabac est apparue comme un facteur de risque significatif de douleur locale, notamment dans le sous-groupe des sujets ayant dû réduire en conséquence leurs activités ordinaires.

Publicité
Publicité

De multiples hypothèses

Plusieurs explications ont été proposées pour expliquer cette relation entre tabac et phénomènes douloureux, notamment dorsaux. La première explication est strictement mécanique : le tabac provoque une toux, laquelle peut générer, faciliter ou aggraver des lésions (hernies) au niveau des disques intervertébraux.Une deuxième explication repose sur une relation fortuite, la prévalence du tabagisme étant plus importante dans des catégories professionnelles (ouvriers notamment) particulièrement exposées à des lésions discales ou musculo-squelettiques diverses.Une troisième hypothèse a été proposée, s'appuyant sur des lésions directes au niveau musculaire et squelettique, induite par l'hypoxie et/ou la vasoconstriction associées au tabagisme.Enfin, une dernière explication évoque un mécanisme central, le tabac abaissant le seuil de perception de la douleur.

Sans doute la cause de cette plus grande fréquence des syndromes douloureux rhumatismaux chez les fumeurs repose-t-elle sur une combinaison de ces différentes possibilités. Décidément, les méfaits du tabac sont innombrables !

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 02 Juillet 2003 : 02h00
Source : Palmer et coll., Smoking and musculoskeletal disorders : findings from a British national survey. Annals of the Rheumatic Diseases, 62 : 33, 2003.