Le tabac accroît le risque cardiovasculaire, même si la cholestérolémie est basse

Publié par INPES le Mercredi 27 Novembre 2002 : 01h00
Le rôle du cholestérol est si important dans l'esprit du public, voire des professionnels de santé, que certains patients à risques cardiovasculaires ont été tentés de penser qu'une cholestérolémie basse pouvait compenser un facteur de risque comme le tabagisme ! Malheureusement, c'est totalement faux, comme vient de le démontrer une étude récente.
PUB

Le risque cardiovasculaire est influencé par différents facteurs, certains que l'on ne peut pas modifier (l'âge et le sexe), ceux que l'on ne peut pas éviter mais que l'on peut contrôler (hypercholestérolémie familiale par exemple) et ceux qui sont étroitement dépendants d'un mode de vie, donc évitables (tabagisme, sédentarité, surpoids, hypertension artérielle, cholestérol).

Dans cette nouvelle étude, 8.816 hommes d'âge moyen ont été examinés entre 1967 et 1973 dans le cadre d'une étude épidémiologique, Heart Association Detection Project in Industry, puis suivis durant 25 ans. Le risque relatif de maladie cardiovasculaire chez les individus fumeurs était le même qu'ils présentent une cholestérolémie basse (inférieure à 2g/l) ou élevée (entre 2 et 2,4g/l, taux supérieur à l'objectif de 2g/l, mais inférieur au taux d'intervention médicamenteuse de 2,4g/l). En termes de risque absolu, la mortalité était plus élevée dans les deux groupes de fumeurs que chez les non-fumeurs.

Ainsi, les fumeurs, qu'ils aient ou non une cholestérolémie élevée, ont par rapport aux non-fumeurs un surcroît de mortalité respectivement de 25% et 21%.En termes d'espérance de vie, les fumeurs ont statistiquement une réduction de leur durée de vie de 5,3 ou 5,7 ans par rapport aux non-fumeurs !

Le tabagisme est un facteur de risque si puissant qu'il n'existe aucun facteur de compensation... hormis le sevrage définitif ! De plus, indépendamment du niveau du cholestérol sanguin, le simple fait de fumer réduit l'espérance de vie de plus de 5 années !

Publié par INPES le Mercredi 27 Novembre 2002 : 01h00
Source : Blanco-Cedres L. et coll., Relation of smoking to 25-year mortality in middle-aged men with low baseline serum cholesterol : the Chicago Heart Association Detection Project in Industry. American Journal of Epidemiology, 155 : 354-360, 2002. INPES, Tabac Actualités n°29, septembre 2002.
PUB
PUB
A lire aussi
En arrêtant de fumer avant 40 ans, on gagne 10 ans ! Publié le 31/10/2012 - 12h25

Voici une belle motivation pour les personnes qui souhaitent arrêter de fumer.Certes, le tabac diminue fortement l’espérance de vie, mais arrêter de fumer avant 35-40 ans permet de gagner 10 années de vie en plus par rapport aux fumeurs invétérés.

Cholestérol : quel taux viser à 60 ans ?Publié le 05/05/2018 - 16h02

En prenant de l’âge, il est préférable d’avoir un taux de cholestérol total relativement élevé (avec des réserves concernant le cholestérol HDL et le cholestérol LDL). Cela permet bien souvent de se passer des statines aux nombreux effets indésirables parfois très graves. Mais vers...

Cholestérol, à mesurer dès l'adolescence ! Publié le 09/10/2006 - 00h00

Plus on avance en âge, plus le risque d'excès de cholestérol s'accroît. Mais l'hypercholestérolémie n'est pas pour autant l'apanage des seniors. Et durant l'enfance, trop de cholestérol abîme déjà progressivement les parois artérielles. La solution est particulièrement simple, mesurer...

Surveillez votre taux de cholestérol dès 35 ans !Publié le 03/02/2015 - 17h51

Pensez à l’avenir, n’attendez pas pour vous soucier de votre cholestérol. En effet, toutes les années avant 55 ans avec un taux supérieur à la normale se cumulent pour augmenter franchement votre risque de maladie cardiovasculaire à 70 ans....

Plus d'articles