Syndrome de Gilles de la Tourette : quand les tics gâchent la vie...

Nous avons tous croisé un jour, une personne animée de tics, parfois amusants, parfois effrayants. C'est le lot des sujets atteints du syndrome de Gilles de la Tourette. Même si leur handicap ne les empêcherait pas de mener une existence comme les autres, ils sont marginalisés et souffrent du regard des autres.
PUB

Quels sont les symptômes du syndrome de Gilles de la Tourette ?

Le syndrome de Gilles de la Tourette est une affection neurologique caractérisée par des tics, des mouvements involontaires, rapides, stéréotypés et soudains.

Les tics moteurs (grimaces, reniflements, gestes) sont parfois accompagnés de coprolalie (émission de mots obscènes) et d'écholalie (répétition de fragments de mots ou de phrases).

Dans la moitié des cas, la maladie s'accompagne de troubles obsessionnels compulsifs. Toutefois, ces derniers étant contrôlables, il semblerait qu'il s'agisse pour les patients d'une façon de chercher à canaliser le désordre de leur affection. Cette compensation de leurs tics pourrait témoigner d'une grande souffrance.

PUB
PUB

Même si le handicap que représente cette maladie tend à s'atténuer le plus souvent avec l'âge, les quelque 20.000 personnes en France qui en souffrent sont marginalisées.

Le syndrome de Gilles de la Tourette touche surtout les hommes et apparaît en moyenne à l'âge de 7 ans.

Ensuite, avec le temps, les symptômes reculent dans plus de 70% des cas. On constate ainsi une disparition totale des symptômes chez 26% des patients et une amélioration chez 46%.

Mais en l'absence d'établissements adaptés, les enfants restent exclus de l'institution scolaire et même des établissements pour handicapés.

Pourtant, le syndrome de Gilles de la Tourette n'affecte en rien l'intelligence. Ces jeunes ne peuvent pas suivre l'enseignement et entrent dans la vie adulte sans les connaissances indispensables à une bonne insertion.

Malraux, Mozart, Kafka ou encore Zola étaient fort probablement atteints du syndrome de Gilles de la Tourette.

Cet exemple témoigne du potentiel d' « intégration » des victimes de cette affection.

Alors pourquoi ne pas leur en donner les moyens ?

Il faut les intégrer dans notre société. Des solutions doivent être mises en place.

Quelle est l'origine du syndrome de Gilles de la Tourette ?

L'origine du syndrome de Gilles de la Tourette reste mal connue.

Elle serait due à une hyperactivité des systèmes dopaminergiques.

Le caractère familial de la maladie n'est pas exceptionnel.

Publié le 21 Juin 2005 | Mis à jour le 04 Mars 2013
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Association française du syndrome Gilles de la Tourette (AFSGT), http://www.
Voir + de sources
afsgt-tourette-france.org.