Succès des premières greffes de cellules souches dans la rétine

Les cellules souches embryonnaires dont on parle depuis de nombreuses années et qui ont le formidable potentiel de pouvoir se différencier en n’importe quelles cellules, viennent d’être utilisées avec succès chez deux patientes pour leur restaurer une bonne acuité visuelle.
© getty

Greffes de cellules souches embryonnaires directement dans la rétine

Cette première mondiale a consisté à greffer des cellules souches embryonnaires dans la rétine de deux personnes, l’une souffrant de la maladie de Stargardt (affection génétique provoquant une perte progressive de la vue), l’autre de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge, une affection caractérisée par une baisse progressive de la vision centrale qui représente la première cause de cécité au-delà de 50 ans).

Quatre mois plus tard, l’équipe américaine du Pr Pr Steven Schwartz constate que ces 2 interventions ont été bien supportées, sans rejet du greffon et que, même si elle est modeste, une amélioration visuelle a été constatée.

Les recherches doivent se poursuivre avec l’espoir de pouvoir un jour traiter efficacement les 1 million de personnes atteintes de DMLA...

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : The Lancet online, 23 janvier 2012, doi :10.1016/S0140-673(12)60028-2.