Les statines : contre le cholestérol... et le cancer du poumon !
Sommaire

Une réduction de 55% du risque de cancer du poumon sous statine

Cette étude a porté sur une population d'environ 480.000 personnes suivies dans un centre de soins de vétérans entre 1998 et 2004. Un cancer du poumon s'est déclaré chez 7.280 de ces sujets (1,5%) et 164.000 recevaient un traitement par statines (34%). Parmi les sujets chez qui un cancer du poumon s'est déclaré, 27% prenaient une statine, contre 34% des personnes sans cancer. Indépendamment de tous les risques susceptibles d'influencer le risque de cancer du poumon (tabagisme, âge, sexe, poids, diabète, consommation d'alcool), on constate que la prise d'une statine durant plus de 6 mois est associée à une réduction de 55% du risque de cancer du poumon. Cet effet des statines se manifeste à partir d'un traitement de plus de 6 mois. Ensuite, il semblerait que plus la durée du traitement est longue, plus l'effet protecteur tend à augmenter. En revanche, le type de statines et le dosage ne semblent pas intervenir dans cette étude.

Ces données sont importantes et rejoignent celles obtenues pour les statines sur d'autres cancers. Les études doivent se poursuivre concernant la protection conférée par les statines contre les tumeurs. Il s'agit en tout cas d'un bon motif de motivation pour ceux qui doivent prendre une statine tous les jours.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Khurana V. et coll., Chest., 131 (5) : 1282-8, 2007.