Sport sur ordonnance : ce qu'il faut savoir !

À partir du 1er mars, les médecins pourront prescrire une activité physique adaptée à leurs patients souffrant d'affections de longue durée (ALD) comme un diabète, une insuffisance cardiaque etc. Mais un flou artistique persiste. Faute de cadre financier, cette belle initiative risque un départ difficile. Voici comment y voir plus clair en dix questions.
© Istock
Sommaire

1 - En quoi consiste le sport sur ordonnance ?

Le 1er mars, c’est le top départ des prescriptions de l’activité physique adaptée (APA). Le décret sur la possibilité de prescription de l’APA entre en vigueur. Créée par la Loi de modernisation du système de santé de janvier 2016, cette reconnaissance officielle du sport comme « médicament » a depuis été inscrite dans le code de la Santé publique (article L. 1172-1). L'objectif affiché est de prévenir et réduire les facteurs de risque et les limitations fonctionnelles liées à la maladie.

2 - Qui peut bénéficier de cette prescription ?

Potentiellement plus de 10 millions de Français souffrant de l’une des 29 affections de longue durée (ALD). Attention, l’hypertension artérielle n’en fait plus partie. En voici la liste : http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/medecins/exercer-au-quotidien/les-affections-de-longue-duree/qu-est-ce-qu-une-affection-de-longue-duree/les-ald-exonerantes.php

3 - Qui prescrit l’activité physique adaptée (APA) ?

La prescription de l’activité physique par le médecin traitant (généraliste ou spécialiste, libéral ou hospitalier) nécessite un formulaire spécifique qui est, au 1er mars, encore indisponible.

Dr Roland Krzezntowki, médecin du sport, de médecine physique et de réadaptation, président de Mon Stade, structure dédiée à l’activité physique dans la prise en charge des maladies chroniques (Paris), explique : « Le formulaire devra préciser les capacités physiques du patient ainsi que le risque médical pour une prescription personnalisée qui définira pour chacun la fréquence, l’intensité, le type et la durée de la séance d’activité physique adaptée. Le temps nécessaire à l’évaluation des limitations physiques du patient et à la mise en œuvre de l’APA est long puisqu’il faut intégrer un entretien motivationnel ».

4 - Comment se faire prescrire l’APA ?

En théorie, toute personne étant en ALD peut contacter son médecin pour envisager une activité physique adaptée. En pratique, peu sensibilisés ou disponibles, de nombreux médecins ne se sont pas tous constitué un réseau de professionnels du sport ou de la rééducation aptes à délivrer cette activité physique. Les associations de patients, les services municipaux concernés dans certaines villes et quelques mutuelles peuvent aiguiller. Les agences régionales de santé devraient publier des listes recensant les professionnels spécialisés.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : D’après un entretien avec le Dr Roland Krzezntowki, médecin du sport, de médecine physique et de réadaptation, président de Mon Stade.